Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'abattoir de Sainte-Cécile va renaître de ses cendres

Villedieu-les-Poêles

La société Boucherie Saint-Michel va investir 16 millions d'euros pour remettre sur pied l'abattoir de Sainte-Cécile, près de Villedieu-Les-Poêles dans le sud Manche. Les travaux doivent débuter à l'automne, et l'activité au printemps 2021. L'objectif est d'avoir 400 salariés d'ici quatre ans.

Les travaux de remise sur pied du site de Sainte-Cécile doivent débuter à l'automne
Les travaux de remise sur pied du site de Sainte-Cécile doivent débuter à l'automne - Capture d'écran Google Earth

Désormais propriétaire des 14 hectares du site de Sainte-Cécile près de Villedieu-Les-Poêles, la société Boucherie Saint-Michel va investir pour 16 millions d'euros de travaux pour remettre sur pied l'ancien abattoir AIM. La phase de diagnostic a été réalisée pendant le confinement. Le chantier doit démarrer à l'automne 2020. Il s'agit de travaux de mise aux normes des bâtiments, d'un recalibrage complet de la chaîne d'abattage et d'une amélioration des performances énergétiques des locaux. 

En décembre dernier, le tribunal de commerce de Rouen a accepté l'offre de reprise des bâtiments. La société Boucherie Saint-Michel est composée d'investisseurs et d'entrepreneurs français. Son objectif est de développer l'export de viande de porc congelés vers l'Asie et le Pacifique à travers un abattoir dernière génération, qui tient compte des problématiques d'aujourd'hui, comme le bien-être animal. 

400 emplois d'ici 4 ans

"ça va être _quasiment l'ouverture d'un nouvel abattoir_, ce qui n'est pas arrivé en France depuis plus de dix ans. ça reste un défi, avec de l'emploi et de la formation derrière", se réjouit le président de Villedieu-Intercom, Charly Varin. D'abord prévu à l'été 2020, le démarrage de l'activité est espéré finalement au printemps prochain.

Le site doit progressivement monter en puissance, avec le recrutement de 110 personnes dès l'hiver. Le but est d'atteindre 400 salariés d'ici 2024. "On est sur de l'emploi peu qualifié, qui correspond au profil des demandeurs sur notre territoire. ça peut permettre à certains anciens d'AIM et d'autres personnes de s'engager dans cette voie grâce à des formations", ajoute le président de Villedieu Intercom. 

  • Manche
Choix de la station

À venir dansDanssecondess