Économie – Social

L'accueil des personnes âgées en pleine restructuration à Saint Jean de Luz

Par Jacques Pons, France Bleu Pays Basque vendredi 2 décembre 2016 à 12:45

D'ici 2021 le centre Trikaldi aura disparu
D'ici 2021 le centre Trikaldi aura disparu © Radio France - Jacques Pons

Jusqu'à présent le centre hospitalier de la côte basque gérait deux sites à Saint Jean de Luz, Trikaldi et Udazkena. D'ici 2021, Udazkena regroupera tous les services hospitaliers en relation avec la gériatrie. Entre temps, Trikaldi sera vendu pour permettre la construction de 174 logements.

A Saint Jean de Luz les services d'accueil des personnes âgées s'apprêtent à vivre un grand jeu de chaises musicales. Jusqu'à aujourd'hui la ville comptait deux sites de santé publiques consacrés à la gériatrie. Dans cinq ans il n'y aura plus qu'un seul site : Udazkena.

A partir de 2018, un nouvel EHPAD (établissement d'hébergement pour personnes âgées dépendantes) sera construit à coté de l'ancien dans le parc Udazkéna, à deux pas du commissariat. Le nouveau bâtiment (80 lits) sera achevé en 2019. L'ancien EHPAD sera remplacé (en 2020) par une nouvelle construction où seront transférés les services gériatriques du site de Trikaldi. Une unité de soins de longue durée qui comprendra 54 lits. 38 lits d'un service de soins de suite et de réadaptation compléteront le site Udazkena.

Le déroulé des operations à Udazkena - Aucun(e)
Le déroulé des operations à Udazkena -

Pour le directeur du centre hospitalier de la côte basque, Michel Glanes, ce recentrement des activités gériatriques répond à un souci de modernisation de l'accueil.

Opération unique et exemplaire — Michel Glanes

Le directeur du centre hospitalier de la côte basque Michel Glanes

174 logements sur le site de Trikaldi

Une fois ces transferts effectués le site de Trikaldi sera consacré à deux programmes immobiliers. Au total cinq immeubles d'habitation seront construits (174 logements dont 80% de type social).

L'unité de Trikaldi sera détruite en 2021 - Radio France
L'unité de Trikaldi sera détruite en 2021 © Radio France - Jacques Pons

Entre 2017 et 2019, trois des bâtiments seront construits par l'Office 64 de l'habitat dans l'espace du parc Trikaldi non occupé par les installations hospitalières. En 2021 l'unité du centre hospitalier sera détruite. Deux derniers immeubles de ce projet immobilier seront alors édifiés par un promoteur privé.

On répond à deux problématiques — Michel Laforcade, directeur de l'agence régionale de santé

Michel Laforcade, directeur de l'A.R.S

Une opération inédite

Cette opération de restructuration hospitalière doublée d'un réaménagement urbain s'est avérée très complexe. Le montage financier pour la filière gériatrique pèse 10 910 000 €. Il a demandé trois ans d'efforts entre le centre hospitalier, la municipalité luzienne, la communauté d’agglomération Sud Pays Basque, l'office 64 de l'habitat, le conseil départemental mais aussi l'EPFL. La vente du site Trikaldi avec l'appui des partenaires publics permet de dégager 5 640 000 €.

Pour l’établissement public foncier local cette opération est une première. La vente du site de Trikaldi n'aurai pu s'effectuer sans son aide. Concrètement, l'EPFL achète le terrain de Trikaldi au centre hospitalier pour le revendre, à un prix minoré, à l'office 64 de l'habitat. Sans ce concours le principal gestionnaire HLM des Pyrénées Atlantiques n'aurait pas pu réaliser cet investissement.

Le président de l'EPFL, Roland Hirrigoyen

Roland Hirigoyen, président de l'EPFL

C'est une étape essentielle — Peyuko Duhart, maire de Saint Jean de Luz

Pour le maire, Saint Jean de Luz ne pouvait pas revivre le traumatisme causé par le départ de sa maternité en 1990. Il fallait trouver une solution à tout prix pour préserver les emplois et les lits de la gériatrie dans la commune.

Peyuko Duhart, maire de Saint Jean de Luz

La reconversion du site de Trikaldi s’achèvera en 2022.

Partager sur :