Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'aérodrome de Gray en Haute-Saône, site européen de référence pour les avions du constructeur suisse Pilatus

- Mis à jour le -
Par , France Bleu Besançon

A Gray, JG Aviation est depuis cinq ans le centre de maintenance Europe pour les avions d'affaires Pilatus PC-12. La société installée sur l'aérodrome haut-saônois a décroché le marché pour des jets plus gros, les Pilatus PC-24. La piste a été rallongée et élargie pour leur permettre d'atterrir.

JG Aviation à Gray assure la maintenance des avions Pilatus PC 12 pour l'Europe
JG Aviation à Gray assure la maintenance des avions Pilatus PC 12 pour l'Europe © Radio France - Jean-François Fernandez

Gray, France

L'aérodrome de Gray se développe, grâce au succès de JG Aviation, une société née en 1980 pour l’entretien et la restauration de vieux avions. Jules Engel, pour le "J" et Gilbert Salfati pour le “G”, sont les créateurs d'un atelier de maintenance aéronautique qui a pris son essor dans l'aviation d'affaires. 

Aujourd'hui, JG Aviation est le seul centre de maintenance en France pour les avions du constructeur suisse Pilatus. Ici, on entretient des Pilatus PC-12 depuis cinq ans, et en septembre prochain des Pilatus PC-24. Les propriétaires de ces avions privés viennent de toute l'Europe à Gray faire entretenir leurs machines.

Agrandir la piste pour les plus gros avions 

Mais très vite, à Gray, un problème s'est posé face aux envies de développement de l'entreprise. La piste de l'aérodrome Saint-Adrien faisait 800 mètres de long sur 18 de large. C'était suffisant pour les activités de l'aéroclub, mais pas pour les Pilatus PC-24, beaucoup plus gros. Il fallait donc agrandir la piste et la passer aux normes nécessaires à cet atterrissage, soit 1.025 m de long et 23 de large.

La Ville de Gray et la Communauté de Communes propriétaires de l'aérodrome n'avaient pas la solidité financière pour assumer ces travaux. Et il fallait faire vite, car la société suisse voulait disposer dès septembre d'un centre de maintenance à Gray pour ses Pilatus -PC 24.

Plan des travaux de la piste sur l'aérodrome de Gray. - Radio France
Plan des travaux de la piste sur l'aérodrome de Gray. © Radio France - Jean-François Fernandez

La prise de compétence du Conseil Départemental de la Haute-Saône

Le conseil départemental s'est associé au projet. Avant même de devenir propriétaire, le département a investi 1.7 millions d'euros pour assurer ces travaux et ainsi garantir le développement économique. 110.000 m3 de terre ont été déplacés et réutilisés sur place. Il a fallu notamment abaisser de 5 à 6 mètres la route départementale 178 située en bout de piste. Si un camion passait sur la route, les avions ne pouvaient décoller. 

Travaux d'extension de piste sur l'aérodrome de Gray. - Radio France
Travaux d'extension de piste sur l'aérodrome de Gray. © Radio France - Jean-François Fernandez

Les travaux ont débuté en février, la semaine prochaine l'enrobé sera fait, pour une livraison de la nouvelle piste en septembre. 

Vue en bout de piste de l'extension. - Radio France
Vue en bout de piste de l'extension. © Radio France - Jean-François Fernandez

Les Pilatus PC-12 et PC-24

A l'autre bout du tarmac, se trouve JG Aviation. Des ateliers de réparation et d'entretien pour les 80 petits avions de l'aéroclub, mais aussi et surtout, la maintenance des Pilatus PC 12. 

Gilbert Salfati, créateur et patron de JG Aviation - Radio France
Gilbert Salfati, créateur et patron de JG Aviation © Radio France - Jean-François Fernandez

Gilbert Salfati, co-fondateur de l'entreprise, et actuel dirigeant explique que "le Pilatus PC-12 est un mono turbo capable de voler à 500 km/h, de faire un Gray Marrakech sans escale".  Un aéronef qui peut emporter six à huit passagers à son bord.

Un Pilatus PC-12 en maintenance - Radio France
Un Pilatus PC-12 en maintenance © Radio France - Jean-François Fernandez

Mais la société suisse a sorti un nouvel avion, le Pilatus PC-24 qui est un bi-réacteur. Un jet qui va beaucoup plus vite et beaucoup plus loin, mais qui est plus gros et plus lourd. Pour pouvoir se poser, cet avion a besoin d'une piste plus large et plus longue.

Gray, au centre de l'Europe

La société suisse Pilatus a choisi Gray comme centre européen de maintenance de ses avions pour plusieurs raisons.  D'abord, contrairement à la Suisse qui est entourée de montagnes, Gray est plat. Les pilotes qui ne sont pas confirmés avec des années de vol peuvent avoir du mal à atterrir en Suisse par mauvais temps. Ici à Gray, cela ne pose pas de problème. De plus, Gray est présenté comme étant au centre de l'Europe, à quelques minutes de vol de la Suisse, de l'Angleterre, ou l'Allemagne. 

JG Aviation a donc construit un nouveau hangar, sans poteau en son centre, pour pouvoir accueillir ces gros avions.

Le nouveau hangar de JG Aviation à Gray pour accueillir en septembre les Pilatus PC-24. - Radio France
Le nouveau hangar de JG Aviation à Gray pour accueillir en septembre les Pilatus PC-24. © Radio France - Jean-François Fernandez
JG Aviation à Gray - Radio France
JG Aviation à Gray © Radio France - Jean-François Fernandez
Vue d'ensemble de JG Aviation, à droite le nouveau hangar. - Radio France
Vue d'ensemble de JG Aviation, à droite le nouveau hangar. © Radio France - Jean-François Fernandez

La société compte 17 salariés aujourd'hui. L'objectif de JG Aviation est de créer dans les années qui arrivent environ huit postes de techniciens spécialisés dans la maintenance des avions. Pilatus aimerait faire de Gray un centre de pièces pour ses avions. Aujourd'hui, lors de l'entretien d'un Pilatus si une pièce est nécessaire il faut la faire venir de Suisse. En disposant d'un centre de pièces détachées à Gray, les maintenances seraient plus rapides et plus efficaces.