Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'affaire de La Papothèque à Grenoble : Élisa Martin, présidente d'Actis et première adjointe réagit

-
Par , France Bleu Isère

En début de semaine, La Papothèque, a reçu une convocation devant le tribunal de Grenoble pour le 17 février pour retard de paiement de loyers auprès de son bailleur social Actis. Elisa Martin, présidente d'Actis et première adjointe d'Eric Piolle, réagit face aux attaques de l'opposition.

Stéphane Duport-Rosand, directeur d'Actis et Elisa Martin, présidente d'Actis et première adjointe à la mairie de Grenoble
Stéphane Duport-Rosand, directeur d'Actis et Elisa Martin, présidente d'Actis et première adjointe à la mairie de Grenoble © Radio France - Chloé Cenard

Depuis six mois, La Papothèque, une association intergénérationnelle issue de l'économie sociale et solidaire, ne peut plus payer son loyer. Rappelons que son financement provient à 70 % d'un restaurant qui n'a jamais pu ouvrir à cause de la crise sanitaire. Conséquence ? Elle se retrouve devant le tribunal de Grenoble le 17 février prochain, assignée par Actis, son bailleur social. 

Une affaire qui a fait réagir les élus de l'opposition. Émilie Chalas, la député LREM de la circonscription et Alain Carignon, président du groupe de droite et société civile, ont critiqué la gestion du dossier par la municipalité. 

"Franchement on a toujours trouvé des solutions, y compris avec cette association. Il n'y absolument aucune raison qu'on n'en trouve pas." - Élisa Martin, première adjointe au maire de Grenoble

Élisa Martin, la première adjointe d'Éric Piolle et présidente d'Actis, répond à ces attaques et assume. Pour elle, la situation est simple. Pour régler le problème, La Papothèque doit contacter le service contentieux d'Actis : "Quand vous êtes dans une situation où vous n'avez pas de nouvelles de votre locataire et ce, depuis quelques temps, alors effectivement les procédures s'enclenchent. Soyons clairs, on est chez Actis. Il suffit de se mettre autour de la table, tout simplement, avec le service contentieux. Vous savez le service contentieux ce ne sont pas des huissiers méchants. Cela repose sur un travail de conseil en économie sociale et familiale. Il suffit de voir comment on fait. Franchement on a toujours trouvé des solutions, y compris avec cette association. Il n'y absolument aucune raison qu'on n'en trouve pas." 

Par ailleurs, elle rappelle qu'elle ne peut pas faire de favoritisme : "Mon boulot ce n'est pas d'aller tripatouiller dans les procédures contentieuses, d'oser dire aux services d'Actis « ceux-là on efface, ceux-là on n'efface pas ». Moi, mon boulot aujourd'hui c'est de défendre le logement public, le logement pour tous, particulièrement pour les moins fortunés." Pour autant, Actis n'a pas précisé s'il allait retirer sa plainte à l'encontre de La Papothèque. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess