Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'agglo Pays Basque ne baissera pas sa fiscalité malgré l'appel des chefs d'entreprise

-
Par , France Bleu Pays Basque

L'agglo Pays Basque ne modifiera pas sa fiscalité, malgré la demande des chefs d'entreprise locaux. La crise sanitaire qui s'est transformée en crise économique pèse sur les finances de la structure qui rappelle qu'elle vient aussi en aide aux entreprises.

Sylvie Durruty, vice-présidente à l'économie et l'innovation
Sylvie Durruty, vice-présidente à l'économie et l'innovation © Radio France - Bixente Vrignon

La Communauté d'Agglomération Pays Basque (CAPB) savait que sa décision d'augmenter les impôts, votée le 10 avril, ferait des vagues. La contribution foncière a augmenté, et les entreprises devront payer le versement transport (VT) pour financer les transports en commun. Elles ont créé un collectif de 19 associations, syndicats, chambres consulaires et autres pour s'insurger contre cette décision et souligner que les entreprises ne sont pas la "variable d'ajustement". Mais la CAPB ne reviendra pas sur ces décisions. Sylvie Durruty, vice-présidente à l'économie à l'agglo était l'invitée de France Bleu Pays Basque ce lundi. 

Les particuliers, les plus impactés

Sylvie Durruty, vice-présidente à l'économie rappelle que la CAPB aide les entreprises par divers dispositifs mais elle rappelle aussi que "ces augmentations de fiscalité concernent l'exercice 2022 surtout pour ce qui concerne par exemple la taxe foncière. Et _la majorité des contribuables impactés, ce sera bien les particuliers_. Et puis il faut dire aussi que d'ores et déjà, 46% des entreprises du Pays Basque payent le versement mobilités (VT), puisque celles qui sont situées dans le périmètre du littoral le payent d'ores et déjà".

Sur l'antenne de France Bleu Pays Basque, le patron de la Chambre de Commerce et d'Industrie (CCI) de Bayonne Pays Basque, André Garreta demandait en guise de défi, que la CAPB nomme un vice-président chargé des économies. "Bien évidemment, nous travaillons dans nos collectivités à maîtriser le fonctionnement, lui répond Sylvie Durruty.Mais force est de constater que "les recettes de l'agglomération relèvent beaucoup de la fiscalité des entreprises. Il nous faut aussi réussir à maintenir un équilibre, je crois que c'est aussi cela la réalité de cette crise que nous traversons". 

Sylvie Durruty : "Il faut rappeler que cette fiscalité concerne l'exercice 2022"

Choix de la station

À venir dansDanssecondess