Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Le plus de l'info de France Bleu Belfort Montbéliard

L'ambitieuse transformation de l'ancien hôpital de Montbéliard en nouveau quartier prend forme

mercredi 25 avril 2018 à 18:49 Par Christophe Beck, France Bleu Belfort-Montbéliard

Le pari est passe d'être remporté. Transformer les 7 hectares du site de l'ancien hôpital Boulloche à Montbéliard en un nouveau quartier de plus de 300 logements avec commerces, services, bureaux et résidence seniors. La première tranche de 6000 m2 dans l'ancienne maternité affiche presque complet.

Les vieux bâtiments de l'ancien hôpital Boulloche posés sur la bute de Miémont à Montbéliard
Les vieux bâtiments de l'ancien hôpital Boulloche posés sur la bute de Miémont à Montbéliard © Radio France - Christophe Beck

Montbéliard, France

Le vieil hôpital installé sur la bute du Miémont domine la ville de Montbéliard par le Nord. C'est sans doute son principal atout, avec les parkings, les espaces publics, les bâtiments accessibles. Le site de 7 hectares et 75 000 mètres carrés de bâtiments deviendra bientôt le nouveau quartier de Montbéliard, baptisé "Les Hauts de Miémont", en référence au nom du lieu.  

"Les premières réservations sont encourageantes 

Il fallait oser un tel projet. Le groupe Habitat Résidence 21 l'a fait. Samuel Adobati et Arnaud Carrara ont aquis le site il y a un peu plus d'un an, pour le transformer en un bout de ville. Et aujourd'hui, les premiers retours sont plus qu'encourageants.  Dans l'ancienne maternité, les 4500 m2 de locaux d'activités sont réservés à plus des deux tiers. 

L'ancienne maternité, transformée en locaux d'activités et logements meublés - Radio France
L'ancienne maternité, transformée en locaux d'activités et logements meublés © Radio France - Christophe Beck

"Cette ancienne maternité, qui sera appelée "Parc et Home Renaissance", explique le président Samuel Adobati, se prêtait bien pour démarrer ce projet, car le bâtiment relativement jeune et en bon état permettait une commercialisation rapide, dès ce printemps". Dans les étages, il accueillera une soixantaine de logements meublés pour étudiants ou salariés en missions. 

Des commerces, des services, une résidences seniors, des logements

Les autres étapes du chantiers vont succéder et se chevaucher pour certaines. Le bâtiment de l'internat, à droite en entrant sur le site, accueillera une pharmacie au rez de chaussée et 16 logements dans les étages. L'école d'infirmière, à gauche, sera rasée (sans doute fin 2019  après le déménagement de l'école) pour laisser place à un commerce de moyenne surface. La maison de l'économat, en contrebas, a été vendue à un investisseur pour du logement.   

Le bâtiment des urgences sera confié à un opérateur spécialisé qui y installera une résidence seniors avec une centaine de logements sur 6000 mètres carrés.  L'autre aile de ce grand bâtiment, celle qui fait face à la ville, est réservée pour des logements de grands standing avec vue sur la ville, les Vosges et le Lomont. L'opération sera menée dans un deuxième temps. Pour l'ensemble du projet, l'investissement est évalué à 25 millions d'€.     

Un prix de vente au plus bas pour attirer des habitants 

Comment réussir une opération à 300 logements et de nombreuses activités, dans une agglomération où l'offre est supérieure à la demande ? "En s’appuyant sur les atouts de ce site", répond Arnaud Carrara, le gérant de la société. "Les 400 places de parkings, l’accessibilité des bâtiments, la vue exceptionnelle et l’offre de commerces et de services". Et puis, dernier élément d'attractivité et pas des moindres, le prix. Les logements entièrement réhabilités seront proposés à partir de 1500€ le mètre carrés. Avec une possibilité de louer ou d'acheter. Et même de louer pour acheter plus tard. "Il est important de donner un élan à ce programme, en attirant rapidement des habitants pour que ce quartier commence à vivre", explique Samuel Adobati. Le prix devrait aider, comme il l'a déjà fait pour les activités et services. 

Arnaud Carrara et Samuel Adobati, dans les bureaux d'Habitat Résidence 21 à Exincourt  - Radio France
Arnaud Carrara et Samuel Adobati, dans les bureaux d'Habitat Résidence 21 à Exincourt © Radio France - Christophe Beck