Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"L'année 2020 devrait être très mauvaise" prédit le propriétaire du château de Villandry

-
Par , France Bleu Touraine

Les vacances de Pâques marquent toujours le lancement de la saison touristique en Indre-et-Loire. Les fréquentations jusqu'aux ponts de mai donne la tendance de l'année. Autant dire qu'avec le confinement, les prévisions sont très sombres notamment pour Villandry et ses magnifiques jardins.

Les jardins de Villandry, désespérément vides, alors que les vacances de Pâques marquent le lancement de la saison touristique
Les jardins de Villandry, désespérément vides, alors que les vacances de Pâques marquent le lancement de la saison touristique - @ChâteauVillandy

Ils font partis des grands perdants économiques du confinement. Les sites touristiques sont vides alors que la saison commence vraiment pour eux avec ces semaines de vacances de Pâques. C'est l'une des particularités de la région Centre-Val de Loire. Il y a plus de touristes en avril-mai-juin qu’en juillet-août. Parmi ceux qui souffrent, il y a les châteaux : Chambord, Chenonceaux, Chaumont, Amboise, Blois, Villandry et leurs centaines de milliers de touristes à l’année. Ils sont vides jusqu’à nouvel ordre.  

Villandry, domaine privé, n'a aucune rentrée d'argent

Henri Carvalho est le propriétaire du château de Villandry, près de Tours, célèbre pour ses magnifiques jardins à la française. Il dépasse les 400.000 visiteurs à l'année. Il fait planter chaque année environ 115.000 fleurs et légumes dans ses jardins. Depuis le confinement, il n'a fait travailler que quatre jardiniers, sur les onze initiaux. 

Les quatre jardiniers de Villandry continuent d'entretenir les jardins, pour la réouverture après le confinement
Les quatre jardiniers de Villandry continuent d'entretenir les jardins, pour la réouverture après le confinement - Frédéric Paillet

Pour comprendre les difficultés du confinement, il suffit de se souvenir du printemps 2018, jusqu'aux ponts de mai. Villandry avait accueilli plus de 60.000 visiteurs. Le confinement se prolongeant, ce sont des pertes sèches pour le château. "La saison 2020 sera très mauvaise" pronostique-t-il. "Les pertes ne seront jamais rattrapées".  Tout dépendra maintenant de la date de fin du confinement. Selon son propriétaire Henri Carvalho, le domaine n’est pas en “péril financièrement”, car le tourisme va reprendre avec, espère-t-il, “une relance très forte dès la fin du confinement”. En revanche, “tous les investissements prévus” sont stoppés. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu