Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'Antésite de Voiron fête ses 120 ans et se met au Bio

mercredi 30 mai 2018 à 6:07 Par Lionel Cariou, France Bleu Isère

La recette, sans sucre et sans édulcorant, fut inventée en 1898 par l'apothicaire Noël Perrot-Berton. 120 ans après, l'entreprise Antésite-Noirot prend le virage du Bio et ambitionne de doubler son chiffre d'affaires en trois ans.

L'Antésite a 120 ans
L'Antésite a 120 ans © Radio France - Lionel Cariou

Voiron, France

"Antésite, dynamiteur de soif" : la réclame de 1983 a un peu vieilli mais la recette a toujours du succès. L'entreprise installée à la limite entre Coublevie et Voiron s'appuie depuis toujours sur une formule simple : des boissons 100% naturelles, sans sucre et sans édulcorant. Si le parfum réglisse est le plus connu, l''entreprise s'est diversifiée au cours des dernières années. 

Adrien Mollard le président d'Antésite-Noirot - Radio France
Adrien Mollard le président d'Antésite-Noirot © Radio France - Lionel Cariou

Il y a deux ans, le jeune président de cette entreprise d'une quarantaine de salariés Adrien Mollard lançait les gammes "Thésite" (concentré d'extraits de feuilles de thé) et "Fruisite" (concentré d'extraits de fruit). 

60 litres de boisson avec un flacon de... 13 cl

Le procédé, pour la Thésite comme pour l'Antésite, reste le même : la matière première (réglisse, thé) est placée dans un percolateur "une théière géante" comme l'explique Adrien Mollard :

On fait macérer pendant quatre fois trois heures et on soutire des jus. On va ensuite filtrer cette infusion de réglisse, puis la distiller c'est-à-dire faire évaporer l'eau et l'alcool. 

Une gamme élargie - Radio France
Une gamme élargie © Radio France - Lionel Cariou

C'est ce qui donne au final un extrait naturel utra-concentré. Jugez plutôt : dilué dans l'eau un flacon de 13 cl d'Antésite donne... 60 litres de boisson ! Soit 50 fois plus qu'un sirop classique. Le tout sans sucre. 

Développer le Bio et se tourner vers l'international 

Ce savoir-faire de l'extraction végétale, l'entreprise la valorise aussi en fournissant des concentrés d'arômes (réglisse, gingembre, etc) à l'industrie agro-alimentaire, à hauteur de 20% du chiffre d'affaires. L'objectif est de porter ce chiffre à 35%. 

L'usine Antésite de Voiron-Coublevie - Radio France
L'usine Antésite de Voiron-Coublevie © Radio France - Lionel Cariou

En parallèle, Antésite occupe désormais le marché du Bio avec deux nouvelles gammes de produits : les sirops (avec sucre cette fois-ci, mais non raffiné) et les prêts-à-boire aromatisés (mais sans sucre) pour les enfants. Et pour remplir ses objectifs de croissance, Adrien Mollard mise aussi sur le marché international... un peu comme sa célèbre voisine la Chartreuse : 

On a tous les moyens pour le faire : une histoire de 120 ans à raconter, des valeurs très en vogue aujourd'hui, des gammes beaucoup plus large et des projets d'innovation qui pourront répondre pays par pays aux besoins (des consommateurs, ndlr)

Une boisson centenaire - Radio France
Une boisson centenaire © Radio France - Lionel Cariou

EN SAVOIR PLUS : LE SITE DE L'ENTREPRISE