Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'appel à l'aide du cireur de chaussures de Strasbourg, ancien SDF

jeudi 23 novembre 2017 à 6:33 Par Aurélie Locquet et Yassine Khelfa M'Sabah, France Bleu Alsace et France Bleu

Il a réussi à se sortir de la rue en montant sa petite entreprise de cirage de chaussures il y a trois ans à Strasbourg. Laurent Delahaye croule aujourd'hui sous les dettes. Un élan de solidarité a répondu à son appel à l'aide lancé sur les réseaux sociaux.

Laurent Delahaye, cireur de chaussures à Strasbourg depuis trois ans.
Laurent Delahaye, cireur de chaussures à Strasbourg depuis trois ans. © Radio France - Yassine Khelfa

Strasbourg, France

Il lance un appel à l'aide à la veille des fêtes de fin d'année: le cireur de chaussures de Strasbourg, Laurent Delahaye croule sous les dettes, et sa petite entreprise, "le petit coin cirage" est en danger.

Pourtant tout avait bien commencé il y a trois ans quand il a décidé de se lancer dans le cirage de chaussures dans la rue. Il a installé son triporteur, ses brosses et ses chiffons rue du Vieux marché aux poissons. Mais aujourd'hui il a du mal à joindre les deux bouts. "J'ai un huissier sur le dos pour l'appartement, j'ai un huissier sur le dos pour le vélo, un huissier sur le dos pour l'assurance de l'appartement. Pourtant Dieu sait que je me lève le matin pour aller bosser." Le constat est amère pour Laurent Delahaye. "La semaine dernière, j'ai gagné 30-40 euros. Avec ça je peux me nourrir, c'est tout."

Élan de solidarité

Laurent Delahaye a donc décidé de parler de ses problèmes autour de lui. Il a d'abord reçu le soutien de certains commerçants de sa rue, comme Guillaume Betel agent immobilier à l'immobilière Bartholdi. "Ca fait plaisir de voir qu'il y a des gens qui se bougent, ça rend plus triste quand ça ne marche pas."

Sur les réseaux sociaux, l'appel à l'aide de Laurent Delahaye a aussi très rapidement reçu une réponse positive. Le montant de la cagnotte en ligne est déjà atteint. Jeudi matin, près de 250 personnes avaient déjà fait un don sur le site de financement participatif leetchi, pour un total frôlant les 4.000 euros. Laurent Delahaye en a besoin de 3.000 pour régler ses factures les plus urgentes. De nombreux commentaires de soutien accompagnent les dons.