Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'assemblée générale de Michelin à huis-clos avec un dividende revu à la baisse en raison du Covid-19

-
Par , France Bleu Pays d'Auvergne

Traditionnellement organisée au mois de mai dans les salons de Polydôme, l'assemblée générale annuelle de Michelin se tiendra pour la première fois à huis-clos ce mardi au siège social du groupe, place des Carmes, pour respecter les consignes sanitaires liées au Covid-19.

Le siège Michelin à Clermont-Ferrand
Le siège Michelin à Clermont-Ferrand © Radio France - Emmanuel Moreau

Dans le contexte de crise sanitaire mondiale, le groupe Michelin a mis en œuvre toutes les dispositions nécessaires pour la santé et la sécurité de ses employés ainsi que de leurs proches. Prenant acte des mesures de restrictions de circulation et de regroupement de personnes, le Groupe tient son assemblée générale mixte à 9 heures ce mardi dans les locaux du siège  clermontois de la firme de pneumatiques. Une AG qui aura lieu exceptionnellement à huis-clos et sans la présence physique de ses actionnaires. Ils pourront toutefois suivre son déroulé par visioconférence sur le site de Michelin et seront vivement encouragés à voter à distance en amont de l’assemblée générale. 

Baisse des rémunérations

En raison de la crise économique mondiale qui découle de la pandémie de Coronavirus, le manufacturier clermontois a décidé de réduire le dividende proposé au titre de l’exercice 2019 à 2 euros contre 3,85 euros annoncé initialement, avec un versement le 3 juillet 2020. Symboliquement, l'assemblée générale va acter une baisse de rémunération de 25% sur les mois d'avril et mai 2020 de plusieurs de ses principaux dirigeants, dont le PDG Florent Menegaux. 

Une standing ovation des actionnaires Michelin
Une standing ovation des actionnaires Michelin © Radio France - Dominique Manent

Depuis le début de la crise, le groupe dit prendre toutes les mesures nécessaires afin de limiter au maximum l’impact négatif de celle-ci sur le résultat opérationnel des secteurs et le Cash-Flow Libre. Michelin se veut rassurant et explique dans un communiqué que l'entreprise dispose des moyens et des outils de financement qui lui permettent de faire face aux aléas de cette crise.

Il faut donner l'envie aux actionnaires individuels d'investir dans le tissu économique français - Dominique Serin

Dominique Serin, chef d'entreprise clermontois et actionnaire Michelin sera scrutateur lors de l'assemblée générale pour veiller à son bon déroulement. Il est également membre du comité consultatif des actionnaires. À titre personnel, il apprécie que la direction de Michelin ait maintenu le dividende par rapport à d'autres groupes groupes du CAC 40. Selon lui, "il faut donner l'envie aux actionnaires individuels d'investir dans le tissu économique français et dans les entreprises plutôt que de placer leurs économies au fond de leurs matelas. 

"A titre personnel, je trouve que le montant des dividendes est un peu faible par rapport à ce que Michelin avait annoncé avant la pandémie de Coronavirus", poursuit Dominique Serin. "Personnellement, je l'aurais mis à 2,50 euros mais Michelin est un groupe qui ne distribue pas non plus au même taux que d'autres groupes du CAC 40, c'est aussi un gage de qualité et longévité. Ce que les actionnaires souhaitent avant tout c'est d'avoir une vision et que l'entreprise donne un maximum de visibilité sur sa stratégie à venir." 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu