Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'association L214 s'oppose à l'agrandissement d'un élevage de poulets à Pihem

-
Par , France Bleu Nord, France Bleu

Alors qu'un éleveur de Pihem demande l'autorisation pour agrandir son élevage intensif de poulets, l'association L214 diffuse mercredi 7 avril une vidéo tournée dans le hangar déjà existant. Vingt-mille volailles s'y entassent, et piétinent parfois le cadavre de leurs congénères.

Selon l'association animaliste, certains poulets meurent et se décomposent au milieu de leurs congénères.
Selon l'association animaliste, certains poulets meurent et se décomposent au milieu de leurs congénères. - L214

Des poulets aux ventres déplumés qui boitent, qui n'arrivent plus à se déplacer jusqu'aux mangeoires, qui meurent de faim ou de soif au milieu de leurs congénères.  Voila les images qu'on découvre mercredi 7 avril dans une vidéo publiée par L214 à Pihem dans le Pas-de-Calais

Pour afficher ce contenu Youtube, vous devez accepter les cookies Publicité.

Ces cookies permettent à nos partenaires de vous proposer des publicités et des contenus personnalisés en fonction de votre navigation, de votre profil et de vos centres d'intérêt.

Gérer mes choix

La vidéo a été tournée le mois dernier assure l'association animaliste. Dans cet élevage intensif, plus de 20 000 poules y sont élevées pour leur chair. Le propriétaire a fait une demande d'agrandissement à la préfecture du Nord. Il veut construire deux hangars supplémentaires de 2.400 mètres carrés chacun, qui permettraient de multiplier le nombre de bêtes élevées par 5. Par an, il produit 150.000 poulets ; on passerait ainsi à 800.000. 

L'association demande donc à la préfecture de ne pas autoriser cette extension : ils ont mis une pétition en ligne ce matin.

Nous avons essayé de contacter l'éleveur, qui n'a pas répondu. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess