Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'avenir de la Banque de France à Poitiers est garanti !

mercredi 30 mai 2018 à 14:16 Par Baudouin Calenge, France Bleu Poitou

Le gouverneur de la Banque de France à Poitiers ce mercredi. François Villeroy de Galhau est venu inaugurer les nouveaux locaux de l'institution dans le quartier des Montgorges ou sont désormais regroupés le centre administratif et la succursale de la Banque.

Le gouverneur de la banque de France aux cotés du maire Alain Claeys et de la préfete de la Vienne pour le traditionnel "coupage" de ruban
Le gouverneur de la banque de France aux cotés du maire Alain Claeys et de la préfete de la Vienne pour le traditionnel "coupage" de ruban © Radio France - Baudouin Calenge

Poitiers, France

Fini la vie sur le plateau. Les 350 salariés de la Banque de France ont définitivement quitté les Carmélites et l’hôtel particulier situé derrière les Cordeliers pour s'installer dans les locaux libérés par LISEA qui les avait construit pour servir de base arrière à la construction de la LGV. Cette inauguration a été l'occasion pour l'intersyndicale pour interpeller le gouverneur. Les syndicats - qui avaient appelé les personnels à cesser le travail - se disent inquiet pour la pérennité de certaines activités du site. 

A la sortie de sa rencontre avec les syndicats, le gouverneur a été accueilli par une haie de salariés inquièts - Radio France
A la sortie de sa rencontre avec les syndicats, le gouverneur a été accueilli par une haie de salariés inquièts © Radio France - Baudouin Calenge

Hors de question de quitter Poitiers

En réponse, le gouverneur a réaffirmé "qu'il ne serait jamais question que la banque de france abandonne le centre administratif de Poitiers". C'est un atout pour l'avenir explique François Villeroy de Galhau. "Nous y croyons, nous y investissons". Avant de rappeler que la banque a investi 23 millions d'euros dans l'achat et l'aménagement du site des Montgorges. 

Des syndicats pas rassurés

Des paroles claires, sans ambiguïté. Pourtant, les représentants syndicaux qui ont rencontré pendant trois quart d'heure le gouverneur ce matin sont ressortis avec la même inquiétude. "Le gouverneur ne donne aucune indication sur le développement des activités alors qu'elles sont en phase de déclin". Il leur aurait également affirmé que les locaux qui ne sont pas occupés sur le site pourrait être loué, précise Yves Pinvidic, le porte parole de l'intersyndicale. Les syndicats très méfiants et qui rappellent à l'envie que le centre administratif de la Banque de France à Poitiers a vu ses effectifs passer de 400 en 2007 à 310 aujourd'hui et la perspective de perdre encore 30 emplois d'ici 2020. Une évolution que connaissent tous les sites de l'institution tempère le directeur des centres administratifs Philippe Jeannel.