Économie – Social

L'avenir de Whirlpool évoqué à l'occasion de la visite de Bernard Cazeneuve à Amiens

Par Valérie Massip, France Bleu Picardie et France Bleu jeudi 16 mars 2017 à 19:10 Mis à jour le jeudi 16 mars 2017 à 21:03

Bernard Cazeneuve, le Premier Ministre, a signé ce jeudi 16 mars le contrat de développement de l'Amiénois à l'Hôtel de Ville d'Amiens
Bernard Cazeneuve, le Premier Ministre, a signé ce jeudi 16 mars le contrat de développement de l'Amiénois à l'Hôtel de Ville d'Amiens © Radio France - Valérie Massip

L'avenir de l'usine Whirpool d'Amiens a été évoqué à l'occasion de la venue de Bernard Cazeneuve à Amiens ce jeudi 16 mars. Le premier Ministre parle de "contacts pris pour que se dégagent des repreneurs", quand Xavier Bertrand affirme que la Région a mis en contact Whirlpool et un repreneur.

Alors que des salariés manifestaient devant le Cirque Jules Verne d'Amiens ce jeudi midi, l'avenir de leur usine qui doit fermer en juin 2018 et emploie 286 personnes, a été largement évoqué à l'Hôtel de Ville à l'occasion de la signature du contrat de développement de l'Amiénois. Bernard Cazeneuve, le Premier Ministre parle de "contacts pris pour que des repreneurs se dégagent". Il promet aussi de recevoir les salariés à Matignon avant son départ.

Xavier Bertrand, le président des Hauts-de-France, annonce même avoir mis en contact Whirlpool avec un repreneur. Il ne veut pas en dire plus mais précise qu'il s'agit d'un repreneur industriel et que "la balle est dans le camp de Whirlpool". Les représentants syndicaux rencontrés sur la manifestation, restent sceptiques.

Une centaine de manifestants se sont réunis place du cirque pour protester contre la fermeture de l'usine Whirlpool d'Amiens.  - Radio France
Une centaine de manifestants se sont réunis place du cirque pour protester contre la fermeture de l'usine Whirlpool d'Amiens. © Radio France - Hugo Brisset

Un plan d'aide pour l'Amiénois après l'annonce de la fermeture de Whirlpool

Un mois et demi après la réunion avec les élus locaux à Matignon suite à l'annonce de la fermeture de Whirlpool, Bernard Cazeneuve est venu signer ce jeudi le contrat de développement pour l'Amiénois. Une enveloppe de 220 millions d'euros dont une grande partie pour financer le barreau Creil / Roissy qui permettra d'amener le TGV à Amiens en 2024. L'enquête publique doit démarrer cet hiver pour un démarrage des travaux en 2020 et une mise en service en 2024.

Des enveloppes pour l"hôpital, la culture, les infrastructures sportives...

Parmi les autres annonces : 10.5 millions serviront au financement du Bus à Haut Niveau de Service, 40 millions sur les 80 nécessaires à la rénovation de l'ancien bâtiment de l'hôpital sud, 3 millions pour les infrastructures sportives comme le projet de centre aquatique Vallerey, une enveloppe pour l'Hôtel de Berny ou encore pour le financement d'études pour la construction d'un nouvel hôtel de police à Amiens.