Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L’avenir incertain du Centre aquatique de Carpiquet

-
Par , France Bleu Normandie (Calvados - Orne)

La fermeture, au nom du contexte sanitaire, du centre aquatique de Carpiquet est un nouveau coup dur pour la Mairie. Elle s’interroge sur la pérennité de cet équipement qui fait boire la tasse aux contribuables depuis des années.

Quel avenir pour la piscine de Carpiquet ?
Quel avenir pour la piscine de Carpiquet ? © Radio France - Olivier Duc

Inauguré en 2007, le centre aquatique de Carpiquet est un luxe pour cette commune de 2.500 habitants. Chaque année, il leur coûte environ 600.000 euros. “Un gouffre. Ou plutôt une piscine sans fond… financier” s’agace le maire Pascal Sérard. Il a hérité de cette -encombrante- construction décidée par son prédécesseur. “C’était une erreur de traiter cette piscine comme un équipement communal”. Le maire veut profiter de cette dernière année de délégation de service public pour se poser les bonnes questions.

La fermeture n’est pas exclue

La classique facture de 600.000 euros risque de s’alourdir à l’issue de l’exercice comptable 2020, marqué par plusieurs mois de fermeture. Les recettes habituelles des 150.000 entrées ne seront pas au rendez-vous. Et ce début d'année 2021 n’annonce rien de bon. “Je travaille sur cinq hypothèses” détaille Pascal Sémard. “Soit la vente à un investisseur privé, mais pas facile en ce moment, soit une reconduction de la délégation de service publique ou un passage en régie municipale” détaille-t-il, avant d’insister longuement sur la solution qu’il va défendre dans quelques jours : “Négocier avec Caen-la-Mer pour que la piscine devienne un équipement communautaire. C’est la seule à l’Ouest de Caen. La plus proche est au Chemin Vert. Ici, 95 % des usagers viennent des communes environnantes de Carpiquet” souligne l’élu, qui a rendez-vous, courant février, avec Joël Bruneau, le président de la communauté d’agglomération, pour lui soumettre sa proposition. "Il faudra sans doute négocier..." dit-il.

En cas de refus de Caen-la-Mer et, surtout, en l’absence de solution économique satisfaisante, Pascal Sérard se dit prêt à fermer définitivement cette piscine pourtant récente. Un crêve-cœur ? “Cette piscine prive la commune de plein d’investissement possible pour les habitants. Il est là le crève-cœur ! Cet équipement est trop lourd pour la collectivité. Il représente 15% du budget de la commune. C’est dramatique” conclut le maire de Carpiquet. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess