Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

L'eau de mer de Sète rendue potable et vendue en bouteille

-
Par , France Bleu Hérault, France Bleu

A partir du 18 décembre, un navire se rendra régulièrement au large des côtes de Sète (Hérault) pour "pêcher" de l'eau à 300 mètres de profondeur. Selon les fabricants, à cette profondeur, l'eau aurait des propriétés particulièrement bonnes pour la santé.

Le navire Odeep One va se rendre très régulièrement au large de Sète pour puiser l'eau de mer à 300 mètres de profondeurs, l'épurer, la rendre potable puis la commercialiser
Le navire Odeep One va se rendre très régulièrement au large de Sète pour puiser l'eau de mer à 300 mètres de profondeurs, l'épurer, la rendre potable puis la commercialiser - Ocean Fresh Water / DR

Sète, France

Vous pourrez bientôt boire l'eau de Sète. Depuis la fin du mois d'octobre, une entreprise de fabrication d'eau potable a installé son bateau, baptisé Odeep One, à quelques centaines de mètres du port de Sète. La première sortie est prévue le 18 décembre 2019.

Ce navire-usine pompe l'eau à 300 mètres de profondeur. L'eau est désalinisée et mise en bouteille sur place par une cinquantaine de salariés, puis ramenée au port de Sète, et directement vendue partout dans le monde, en Asie notamment où la clientèle est attirée par la promesse d'une eau de grande qualité tirée des profondeurs. 

Une eau vraiment meilleure ?

_"Il n'y a plus de lumière à cette profondeur, donc l'_eau est d'un qualité et d'une pureté exceptionnelles, affirme Régis Revilliod, le président de l'entreprise Ocean Fresh Water qui commercialise ces bouteilles. Il n'y a aucune bactérie, c'est la meilleure eau qu'on puisse trouver sur la planète, elle contient l'ensemble des minéraux dont le corps humain a besoin. Boire notre eau, c'est l'équivalent d'aller prendre un bain de mer tous les matins".

Du côté des scientifiques, on est un peu plus sceptiques sur les propriétés de cette eau. "Il n'y a aucune raison que ce soit de l'eau ultra-pure, défend Pascal Conan, océanographe à Banyuls sur Mer. Ce n'est pas une source d'eau pure qui jaillit et qui est filtrée par l'épaisseur des montagnes. Le fait _qu'elle soit en profondeur ne garantit pas sa pureté_, et surtout pas l'absence de bactéries, bien au contraire, sachant en plus que la Méditerranée est une zone particulièrement polluée", détaille-t-il, données récoltées par son laboratoire à l'appui.

"Elle n'est certainement pas pire que les autres, tempère-t-il, mais il n'y a aucune raison qu'elle soit meilleure", conclut le chercheur, en soulignant qu'à cette profondeur, les eaux ne sont pas plus minéralisées.

Trouver de l'eau potable en urgence

L'océanographe est en revanche bien plus enthousiaste sur la méthode de collecte. Car l'Odeep One permet de rendre potable des eaux marines, l'un des grands enjeux futurs pour la planète.

"Nous ne puisons pas des eaux nécessaires à l'agriculture, détaille Régis Revilliod. Nous ne puisons pas dans les nappes phréatiques comme tout le monde, nous ne déséquilibrons pas, puisque _l'eau de mer est une ressource absolument inépuisable_. C'est environ 70% de la surface de la Terre, à comparer aux 3% d'eau douce. Donc l'avenir de la boisson passe par l'océan".

À bord du bateau, un ensemble de procédés permettent de purifier et désaliniser l'eau. De quoi attiser la curiosité de Pascal Conan. "Le problème de la ressource l'eau potable va se poser d'ici une vingtaine d'années, analyse l'océanographe. On va devoir trouver des solutions. C'est une bonne chose d'aller extraire de l'eau et de la rendre potable, la nécessité d'aller chercher de l'eau de mer est réelle".

À l'heure actuelle, 24.000 bouteilles sont produites par heure. En arrivant à Sète, l'entreprise Ocean Water espère augmenter sa production et attendre 100 millions de litres par an.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu