Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

Les salariés de l'entreprise WN d'Amiens laissent exploser leur colère

-
Par , France Bleu Picardie

Ecoeurés et désespérés. Ce sont les sentiments exprimés par une soixantaine de salariés de l'entreprise WN à Amiens. Ils ont débrayés pendant plus d'une heure ce vendredi midi pour enfin prendre la parole sur la situation de leur entreprise placée en redressement judiciaire.

Les salariés de  WN  s'expriment sur la situation de leur entreprise placée en redressement judiciaire
Les salariés de WN s'expriment sur la situation de leur entreprise placée en redressement judiciaire © Radio France - Elodie Touchais

Amiens, France

C'est la première fois en un an que ces anciens salariés de Whirlpool désobéissent et s'expriment sur la situation de leur repreneur. L'entreprise WN de Nicolas Decayeux a été placée en redressement judiciaire après seulement une petite année d'activité.

"Il est trop tard mais il fallait le faire" _ Christophe, salarié de WN

Christophe est le premier à prendre la parole et même si aujourd'hui il est trop tard pour sauver l'entreprise estime cet ancien de Whirlpool, hors de question de passer sous silence la mort de WN. A l'image de ses camarades repris en juin 2018 par le président du Medef de la Somme, Christophe est amer : "Depuis un an on y croit. Depuis un an on nous ment".

Les premières lettres de licenciement pourraient être envoyées dès la mi-août

Les 160 salariés de WN,  tous des anciens de Whirlpool réclament aujourd'hui des comptes. Ils veulent comprendre où sont passés les 15 millions d'euros d'aides attribuées à Nicolas Decayeux et pourquoi l'entrepreneur samarien se retrouve au bord de la faillite.  Des ouvriers soutenus dans cette démarche par le député samarien de la France Insoumise, François Ruffin présent ce vendredi à leurs côtés.

Le député de la France Insoumise dans la Somme, François Ruffin soutien les 160 salariés de WN - Radio France
Le député de la France Insoumise dans la Somme, François Ruffin soutien les 160 salariés de WN © Radio France - Elodie Touchais

Aujourd'hui, c'est "retour à la case intérim et découverte de Pôle Emploi" se désespère un salarié qui a passé 31 ans chez Whirlpool. Le moral est à zéro : les lettres de licenciements pourraient être envoyées dès la mi-août. Au cœur de l'été ou au retour des vacances. Les salariés sont censés reprendre le travail le 19 août, après trois semaines de congés d'été.  

"Emmanuel Macron doit revenir _ Marianno"

Les salariés de WN demandent au Président de la République, Emmanuel Macron de revenir les voir, lui qui avait inauguré les locaux en septembre 2017.  " Il est bien venu faire son mariolle à la reprise, il est venu faire le beau, c'est bon on a voté pour moi et maintenant on n'entend plus parler"" s'agace Marianno qui assure que la prochaine fois, il votera pour les extrêmes. 

Les WN envisagent aussi un rassemblement la semaine prochaine devant la mairie d'Amiens pour alerter sur la situation de leur entreprise.