Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'école de parachutisme du Blanc en grande difficultés financières

samedi 25 août 2018 à 18:26 Par Kevin Blondelle, France Bleu Berry

L'école de parachutisme du Blanc connaît actuellement une situation financière très préoccupante et va faire appel à un administrateur judiciaire pour se faire accompagner. Même si sa direction se veut rassurante.

L'école de parachutisme du Blanc connaît actuellement de grosses difficultés financières
L'école de parachutisme du Blanc connaît actuellement de grosses difficultés financières © AFP - Photo d'illustration

Le Blanc, France

"On va s'en sortir", tonne Marie-Claude Feydeau, créatrice de l'école de parachutisme du Blanc qui avait laissé les manettes depuis plusieurs années avant de revenir au club avec son mari récemment pour tenter de redresser la barre. L'association enregistrait au début de l'été un trou dans la caisse de 45.000 euros. "Nous sommes plutôt aujourd'hui aux alentours de 30.000" précise Marie-Claude Faydeau, qui est donc aujourd'hui conseillère de la fédération française de parachutisme et prête main forte à son mari Marc Faydeau, devenu président. "Les mois de juillet et août ont été excellents, on remonte la pente après plusieurs années de pertes financières qui ont conduit à la situation actuelle. On va s'en sortir, il faut juste surmonter l'automne et l'hiver qui sont évidemment des périodes beaucoup plus creuses pour nous." 

Vers la mise en place d'une procédure de sauvegarde

Pour ce faire, le club va contacter un administrateur judiciaire à la rentrée, et se refuse à penser à une liquidation, qui se traduirait aussi par une perte d'emploi pour les deux salariés de l'école de parachutisme. Il s'agirait donc de mettre en place un plan de sauvegarde, et de tenter de retrouver une fréquentation qui a fait la réputation du club il y a encore quelques années.