Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social DOSSIER : Incendie de Notre-Dame

L'"Ecole du Patrimoine" : la région Nouvelle Aquitaine s'organise pour reconstruire Notre-Dame de Paris

-
Par , France Bleu Gironde

Sous l'impulsion de la région Nouvelle Aquitaine, la filière bois, celles du bâtiment, des métaux, les architectes et ingénieurs s'organisent pour la reconstruction de Notre-Dame de Paris. Une opportunité pour les métiers notamment du bâtiment et du patrimoine, qui peinent à séduire les jeunes.

La région Nouvelle Aquitaine réunit autour d'une table les acteurs régionaux de la reconstruction de Notre-Dame de Paris.
La région Nouvelle Aquitaine réunit autour d'une table les acteurs régionaux de la reconstruction de Notre-Dame de Paris. © Radio France - Fanny Ohier

Bordeaux, France

En Nouvelle Aquitaine, la filière bois, celles de la pierre et des métaux, de la formation aux entreprises, architectes et ingénieurs, tous se mobilisent pour le chantier de Notre-Dame de Paris. Un mois après l'annonce de la mise à disposition des forêts de Nouvelle Aquitaine, première région forestière de France, la région a réunit l'ensemble des acteurs concernés par la reconstruction autour d'une table ce lundi 20 mai. 

Un outil de mise en réseau, une "Ecole Régionale du Patrimoine Notre-Dame" va être créée à la mi-juin pour organiser les "forces vives" régionales liées à la construction et la restauration de bâtiments historiques. Le siège de cette "Ecole" sera établi au Lycée des Métiers du Bâtiment à Felletin dans la Creuse. Un établissement qui vient de recevoir une aide de 46 millions d'euros de la part de la région au début du mois d'avril, pour être totalement remis à neuf. Une réunion de création de l'école est prévue autour du 20 juin à laquelle la maire Anne Hidalgo, l'archevêque de Paris, le ministre de la culture seront invités à participer. 

Pour Alain Rousset, président de région Nouvelle Aquitaine, cette "Ecole du Patrimoine Notre-Dame" est un moyen de mobiliser les forces vives de la région. "L'Ecole, c'est pour faire une maquette [avec tous les acteurs de la filière]. Vous ne pouvez pas vous lancer dans une telle construction sans modèle réduit." Aussi, le président de région y voit le moyen "d'en _profiter pour orienter les jeunes qui en auraient envie vers ces métiers de la pierre et du bois_. C'est la possibilité [pour la région] de créer des emplois bien rémunérés et d'une qualification assez exceptionnelle". La région, qui affirme là son intention de se placer en première ligne dans la reconstruction de l'édifice. Pour autant, aucun budget spécifique ne sera alloué à cette "Ecole". En Gironde, plusieurs Lycées professionnels des métiers du bâtiment, à Blanquefort, Libourne et Langon, se mobilisent. 

Une "chance inouïe" pour les entreprises de la région 

"C'est une chance inouïe !", Michel Dumon, artisan-charpentier à côté de Saint-Emilion, travaille sur le patrimoine ancien. Il représente aussi le syndicat Artisanat et Petites Entreprises du bâtiment la CAPEB. "Tous les entrepreneurs, tous les salariés qui travaillent dans le bois, la pierre, on a tous travaillé sur des exemples de chantiers comme Notre-Dame de Paris, en tant qu'apprentis étudiants !"

Toutes les entreprises sont capables de réaliser cette charpente. Elle ne se fait pas d'un seul bloc, elle peut se tracer, se tailler dans plusieurs entreprises et très petites entreprises (TPE) — Michel Dumon, artisan-charpentier à côté de Saint-Emilion

En plus de la médiatisation de ces filières par la reconstruction de Notre-Dame de Paris, les Compagnons de Nouvelle Aquitaine ont émis l'idée d'une déclinaison de l'émission de cuisine "Top Chef" pour le bâtiment et la charpente : organiser un concours pour repérer les meilleurs artisans. Une proposition que la région ne semble pas écarter.