Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L’Écopôle du Forez survit malgré le retrait de la Région

dimanche 30 juillet 2017 à 5:19 Par Sandrine Morin, France Bleu Saint-Étienne Loire

L’Écopôle du Forez a encore passé une année difficile. La Région Auvergne-Rhône-Alpes a – comme en 2016 – divisé par deux la subvention à l’association. Alors la FRAPNA, qui gère la plus grande réserve ornithologique, se tourne vers le monde des entreprises.

Depuis 25 ans, l'Écopôle du Forez plus d'un million de visiteurs pour voir les oiseaux. ©
Depuis 25 ans, l'Écopôle du Forez plus d'un million de visiteurs pour voir les oiseaux. © © Radio France - Léo Tescher

Feurs, France

Il y a un an, la nouvelle tombait comme un coup de massue pour l’Écopôle du Forez. La plus grande réserve ornithologique de Rhône-Alpes voyait sa subvention régionale diminuer de moitié. Une année 2016 qui aurait été fatale si la ville de Saint-Étienne n'avait pas débloqué une subvention de 50.000 euros. Et l'année 2017 a été aussi dure. La Région a en juin -à nouveau- divisé par deux sa subvention au site de l’Écopôle du Forez.

Partenariat avec département de la Loire

Alors, la FRAPNA, la Fédération Rhône-Alpes de Protection de la Nature, qui gère le site situé à Chambéon près de Feurs a dû prendre des mesures. D’abord l'association est passée de 36 à 29 salariés. Impossible de garder tout le monde, il a fallu mettre en place un plan social.

Et puis l’association a surtout décidé de multiplier ses sources de financements. Quand il a su que le Conseil Régional coupait encore en deux sa subvention de 2017, Raymond Faure, le président de la FRAPNA, a compris qu'il fallait oublier la Région. Il est donc entrain de sceller un partenariat avec le département de la Loire.

Entreprises vertueuses

Mais à la FRAPNA on a aussi appris que le monde politique pouvait changer d'avis très vite. Alors l'association s'est tournée vers les entreprises. Plusieurs sociétés sont en train de devenir des mécènes grâces à des conventions signés sur un temps donné. Mais ce partenariat avec le monde économique posent des difficultés. Notamment parce que les adhérents de la FRAPNA sont très suspicieux à l'égard des entreprises en question et demandent qu'elles soient vertueuses écologiquement.

Des adhérents qui ont d'ailleurs été mis à contribution avec un appel aux dons. Ils sont aussi inciter à suivre des formations pour faire remplacer les salariés qui ont été licenciés en devenant bénévoles. L'association qui a aussi reçu un gros soutien du grand public puisque que la fréquentation de l'Écopôle est en hausse.