Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'EHPAD de Malaucène offre un temps de répit aux proches aidants

-
Par , France Bleu Vaucluse

Offrir un temps de répit aux proches aidants tout en permettant le maintien des personnes âgées à domicile. C'est le but du service de "relayage" proposé dans la maison de retraite de l'Oustalet à Malaucène, en Vaucluse.

Sandrine Bedon, médecin coordinateur à l'Ephad de l'Oustalet, Philippe Raybaut, coordinateur du service "relayage" et Anne-Marie Fredouille, directrice adjointe de l'Ehpad.
Sandrine Bedon, médecin coordinateur à l'Ephad de l'Oustalet, Philippe Raybaut, coordinateur du service "relayage" et Anne-Marie Fredouille, directrice adjointe de l'Ehpad. © Radio France - Elsa Vande Wiele

Malaucène, France

Guy s'est occupé de sa mère chez lui à Rasteau pendant un peu plus d'un an. Elle a la maladie d'Alzheimer. Pour souffler un peu, quelques jours par mois, ce retraité de 67 ans a fait appel au service de "relayage" de l'EHPAD de l'Oustalet à Malaucène.  "On a voulu la garder le plus longtemps possible à la maison. C'est toujours douloureux de devoir placer un proche", confie-t-il. Le maintien à domicile des personnes âgées et le soutien aux aidants sont les objectifs de cette maison de retraite vauclusienne. "Nous souhaitons offrir un temps de répit aux familles", explique le coordinateur de ce service, Philippe Raybaut.

Les responsables du dispositif se chargent de mettre en relation les aidants de personnes qui ont la maladie d'Alzheimer ou une pathologie apparentée, avec des personnels de santé qui pourront s'en occuper ponctuellement. Le dispositif a été lancé dans cet établissement en août 2018 et c'est le seul en Vaucluse pour le moment. Depuis début janvier 2019, il est financé par l'Agence régionale de la santé pour une période de trois ans. 

"L'aidant tombe plus facilement malade que le reste de la population."

Sandrine Bedon, médecin coordinateur à l'EHPAD de Malaucène rappelle que ces temps de répit sont vitaux pour les proches aidants : "L'aidant tombe plus facilement malade que le reste de la population. Il risque de décéder plus rapidement aussi." Un relai d'un minimum de 48 heures est proposé et la durée varie suivant les besoins des aidants.

Les "relayeurs", eux, sont d'abord reçus en entretien par Philippe Raybaut, coordinateur du service à l'Oustalet. Des pré-visites sont ensuite organisées avec la famille.  "Dans un premier temps ils découvrent les lieux et le profil de la personne dont ils s'occuperont." Enfin, ils rencontrent la personne qui reste à domicile.

Actuellement, le reste à charge par famille est de 20 euros pour 24 heures de garde.

Jusqu'ici 14 familles ont eu accès au service "relayage" de l'Ehpad de Malaucène. Guy, retraité de 67 ans, en a bénéficié pour sa mère qu'il gardait à domicile. - Radio France
Jusqu'ici 14 familles ont eu accès au service "relayage" de l'Ehpad de Malaucène. Guy, retraité de 67 ans, en a bénéficié pour sa mère qu'il gardait à domicile. © Radio France - Elsa Vande Wiele