Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Ehpad de Montbrison va rester dans le centre-ville et sera géré par un opérateur privé

-
Par , , France Bleu Saint-Étienne Loire

Le conseil de surveillance a tranché. L'Ehpad de Montbrison (Loire) va rester en centre-ville, toujours à côté du jardin d'Allard. En revanche, sa gestion a été confiée à un opérateur privé à but non lucratif. Plus d'une centaine de personnes s'est mobilisée pour maintenir la pression face au vote.

Le collectif des usagers s'était reuni vers midi devant l'Ehpad de Montbrison
Le collectif des usagers s'était reuni vers midi devant l'Ehpad de Montbrison © Radio France - Julien Gonzalez

Après des mois de débats, de manifestations et de bras de fer, l'avenir de l'Ehpad de Montbrison (Loire) est scellé. Le conseil de surveillance du Centre hospitalier du Forez s'est réuni ce mercredi 16 décembre midi et il a tranché : l'établissement pour personnes âgées dépendantes va rester en centre-ville, toujours à côté du jardin d'Allard, même si il va se déplacer de quelques dizaines de mètres. 

Aucune décision prise sans l'avis du CHF

"Le futur Ehpad sera au cœur de la ville, précise le maire de Montbrison Christophe Bazile, également membre du conseil de surveillance du Centre Hospitalier Du Forez. À l'endroit exact de l'Ehpad actuel. Simplement il sera construit sur le jardin actuel de la maison de retraite. Les anciens locaux seront démolis et remplacés par un nouveau jardin". 

La gestion de l'Ehpad a été confiée à un opérateur privé  : SOS Seniors. "Le groupe SOS nous a prouvé la capacité qu'il avait à pouvoir construire en centre-ville. Et cette capacité de pouvoir reprendre le personnel dans d'excellentes conditions, précise Christophe Bazile. Et surtout sa capacité de créer un groupement de coopération sanitaire et médico-sociale. Ça veut dire qu'aucune décision ne pourra être prise sans la décision du Centre hospitalier du Forez (CHF). C'est très important". 

Le maire de Montbrison et membre du Conseil de surveillance du Centre hospitalier du Forez Christophe Bazile se félicite de l'option de reprise de SOS Séniors en centre-ville et assure que toute décision se fera en collaboration avec le CH du Forez.

Des propos qui ne rassurent pas le Collectif des usagers pour la défense du service public hospitalier du Forez.  Plus d'une centaine de ses membres s'est d'ailleurs une nouvelle fois mobilisée ce mercredi, pendant le vote, pour maintenir la pression face aux décisionnaires du conseil de surveillance. "On est très déçus puisque nous voulions que l'Ehpad reste dans le giron du service public, regrette sa présidente Véronique Seux. Ce choix remet en question la survie du Centre hospitalier du Forez. Qui dit repreneur privé dit aussi grosses questions pour le personnel". Elle assure que le collectif va poursuivre sa mobilisation. 

La présidente du Collectif des usagers pour la défense du service public hospitalier du Forez, Véronique Seux, s'inquiète de la reprise de l'EHPAD par une société privée à but non lucratif à la fois pour les résidents et pour le personnel médical.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess