Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie - Social

L'enseigne Cora va annoncer un plan social, plus de mille postes menacés

-
Par , France Bleu

Les hypermarchés Cora doivent annoncer un plan social ce mardi, a révélé la CGT. Plus d'un millier d'emplois sont concernés. Ces salariés ont refusé de modifier leurs conditions de travail, alors que la direction leur demandait plus de flexibilité et de polyvalence.

Un hypermarché Cora, dans l'Oise.
Un hypermarché Cora, dans l'Oise. © AFP - Philippe MOULU

Les hypermarchés Cora sont sur le point d'annoncer un nouveau plan social qui portera sur 1.077 emplois, a annoncé vendredi la CGT dans un communiqué. Une partie des salariés a rejeté des avenants à leur contrat de travail dans le cadre d'un pacte social, car la direction leur demandait plus de flexibilité et de polyvalence.
L'annonce officielle du PSE, le plan de sauvegarde de l'emploi, doit être effectuée ce mardi en comité central d'entreprise. Un accord de méthode a déjà été négocié, a indiqué à l'AFP Julien Aquilina, délégué central CGT chez Cora.

Le troisième plan social en deux ans 

Ce nouveau plan, le troisième en deux ans, fait suite à une longue négociation visant à modifier les postes de travail et à introduire plus de flexibilité et de polyvalence pour les salariés des secteurs de l'épicerie, du non alimentaire et des caisses.

Ce pacte social, signé par les syndicats à l'exception de la CGT et de la CFE-CGC, prévoit un avenant au contrat de travail, refusé par 1.077 salariés, qui seraient dès lors l'objet du PSE, selon la CGT. Les syndicats signataires de ce pacte (CFTC, premier syndicat chez Cora, FO et CFDT) ont négocié des avantages, notamment en primes, pour les salariés en échange de changements de définition de leur poste, de davantage de flexibilité horaire et de polyvalence.

61 hypermarchés en France, 16.500 salariés 

Cora, qui compte quelque 16.500 salariés, a déjà vu fondre ses effectifs de 8.000 emplois depuis 2009. Le groupe familial, non coté en bourse, compte 61 hypermarchés en France, alors que le segment de "l'hyper" est le plus touché par la crise dans la grande distribution.

Cora est toujours bénéficiaire et préfère servir ses actionnaires - La CGT 

La CGT met en avant les "20 millions d'euros de CICE ou d'exonération de charges sociales par an" ayant bénéficié à Cora depuis 5 ans et conteste que le groupe ait de "réelles difficultés financières". "Il y a eu une baisse de chiffre d'affaires mais Cora est toujours bénéficiaire et préfère servir ses actionnaires", souligne Julien Aquilina.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu