Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'entreprise ardéchoise qui veut devenir la référence des objets de pluie

jeudi 2 novembre 2017 à 5:21 Par Maxime Bacquié, France Bleu Drôme Ardèche et France Bleu

Basée à Guilherand-Granges, en Ardèche, l'entreprise Beau Nuage, créée en 2015 par deux copains, s'est fait connaître grâce à un parapluie un peu spécial, vendu à plus de 10 000 exemplaires en un an. Fort de ce succès, les deux compères veulent devenir la référence des objets de pluie.

Antoine Gros, co-fondateur de Beau Nuage, entreprise basée à Guilherand-Granges, en Ardèche
Antoine Gros, co-fondateur de Beau Nuage, entreprise basée à Guilherand-Granges, en Ardèche © Radio France - Maxime Bacquié

Guilherand-Granges, France

Vendu 35 euros pièce, écoulé à plus de 10 000 exemplaires en un an, en France mais aussi à l'étranger, le parapluie et sa housse hyper absorbante imaginés par Antoine et Aurélien, donnent des ailes aux deux compères. "L'industrie du parapluie et de la pluie en général est vieillissante," analyse Antoine, 27 ans, qui a grandi à Guilherand-Granges. "On veut donc changer la donne et devenir LA marque française de la pluie, une référence connu dans le monde entier pour l'accessoire de pluie."

Le parapluie développé par la société ardéchoise Beau Nuage - Aucun(e)
Le parapluie développé par la société ardéchoise Beau Nuage - Antoine Gros

Aujourd'hui Beau Nuage reste une petite structure, avec les deux co-fondateurs, aidés au quotidien par quatre stagiaires. Mais la société va s'agrandir. "On va recruter notre premier salarié en janvier prochain. Et on espère qu'il y en aura plein d'autres ensuite. On appelle d'ailleurs tous les talents à postuler chez nous." Une ambition née à Londres en 2015, alors que les deux acolytes étudient les mathématiques. "On subissait la pluie chaque jour et on s'est dit avec Aurélien qu'il fallait absolument améliorer le parapluie, le rendre plus pratique." Leur idée, c'est de créer une housse avec des microfibres qui peuvent absorber jusqu'à 200 fois leur poids en eau. "La housse reste donc toujours sèche et vous pouvez ranger votre parapluie dans votre sac sans problème." La technologie est en cours de brevetage.

Le sac à dos de Beau Nuage, vendu 130 euros pièce à partir du 15 novembre. - Aucun(e)
Le sac à dos de Beau Nuage, vendu 130 euros pièce à partir du 15 novembre. - Maxime Bacquié

La prochaine étape pour eux, c'est un sac à dos qui s'inspire de ce modèle très résistant à la pluie. "Il sera revêtu d'une matière similaire à celle qu'on trouve dans les poêles, qui fait ruisseler l'eau de pluie." Ce sac entièrement conçu en Rhône-Alpes, et notamment dessiné à Valence, a la particularité d'avoir son ouverture principale au niveau du dos, pour plus de sécurité. "Notre objectif c'est vraiment de créer des objets pratiques, qui restent modes. Ce sac à dos évitera d'être toujours stressé à se demander si quelqu'un n'essaye pas de l'ouvrir." Ce sac sera en vente à partir du 15 novembre prochain, 130 euros pièce. Antoine a même imaginé un code réduction en forme de clin d'oeil. "Si vous rentrez le code "guilherand" sur internet, vous aurez 10% de réduction. Je suis très attaché à ma ville, c'est pour ça que j'insiste pour que le siège reste ici en Ardèche."