Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
CARTE - Canicule : 15 départements toujours en vigilance rouge, 54 désormais en orange

Monistrol-sur-Loire : l'entreprise Barbier en pointe sur le recyclage des films polyéthylène

A la fois producteur de matières plastiques souples et recycleur de ces films polyéthylène, l’entreprise Barbier est déjà très en avance sur les systèmes de recyclage voulus par la législation

Une usine ultra moderne pour produire du plastique recyclé
Une usine ultra moderne pour produire du plastique recyclé - ©Barbier

Le projet de loi contre le gaspillage et pour l’économie circulaire, a été adopté à la mi-décembre par l'Assemblée nationale.  Il prévoit l’interdiction de certaines matières plastiques à usage unique d’ici 2021 et pour les autres plastiques, un recours accru aux matières biodégradables ou recyclables à l'horizon 2030. 

A Monistrol-sur-Loire, une entreprise est particulièrement performante dans ce domaine.   

La Haute Loire s'est spécialisée dans la production de plastiques souples
La Haute Loire s'est spécialisée dans la production de plastiques souples © Radio France - Yves Renaud

«Le groupe Barbier» emploie sur le secteur pas loin de 750 personnes et réalise un chiffre d’affaire annuel de 180 millions d’euros en produisant chaque année 140.000 tonnes de films plastiques à destination de l’industrie, de l’agriculture  ou de la consommation des ménages, mais ce qui est intéressant c'est qu'une bonne partie de cette production neuve intègre des matières issues de la filière de récupération. 

L'aventure Barbier dans le recyclage ne date pas d hier, elle a commencé en 1980

Au fil des années, les dirigeants de cette entreprise familiale  ont toujours gardé le cap anticipant ce qui est en train de se produire à l'échelle internationale. Aujourd'hui, l'entreprise réinjecte dans ses productions de films plastiques souples 20% au moins de plastique récupéré auprès de l'industrie, de l'agriculture ou même de nos poubelles de tri ménager et le directeur général du groupe qui prend les rennes de l'entreprise le 1er janvier explique qu'il a bien l'intention  de doubler la mise d ici à 2030. 

"Ce qui marche bien, c'est que les filières sont en place,  à chaque fois qu'on conçoit un nouveau produit, un nouveau film plastique pour un client,  on pense immédiatement à sa fin de vie et comment ce produit doit être formulé pour qu'il soit le plus facilement recyclable." - Thomas Baralon le directeur général de Barbier Group 

Les billes de plastique issues du recyclage vont permettre de refaire du plastique neuf
Les billes de plastique issues du recyclage vont permettre de refaire du plastique neuf - ©Barbier

Les filières de collecte sont en place  et l'unité de recyclage située sur les hauteurs de Monistrol est parfaitement dimensionnée pour cet objectif. Les matières plastiques récupérées sont stockées, lavées, broyées, séchées et transformées en billes de plastique qui retournent directement dans les chaines de production de films plastique neuf.

Le processus est reconductible pratiquement à l'infini avec quelques pertes néanmoins sur des plastiques trop souillés. Barbier est aujourd'hui numéro un de la filière française, cinquième à l'échelle européenne et son développement est même en train de s'envoler a l'international, un tiers de son chiffre d'affaire est réalisé à l'export. Barbier vient même d'installer une filiale au Mexique. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess