Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : La nouvelle éco : comment le coronavirus bouleverse l’économie

Archamps : l'entreprise CleanScience vend un désinfecteur contre le coronavirus

-
Par , France Bleu Pays de Savoie

CleanScience, basée à Archamps en Haute-Savoie, commercialise un appareil qui désinfecte des locaux professionnels ou hospitaliers en diffusant un produit biocide, capable de détruire le coronavirus. Hyper-DryMist : c'est le nom de cette technologie.

L'appareil diffuse un produit biocide dans les locaux pour les désinfecter
L'appareil diffuse un produit biocide dans les locaux pour les désinfecter - CleanScience

Le dispositif Hyper-DryMist commercialisé par la société CleanScience basée à Archamps, se veut simple : l'appareil envoie une sorte de gaz, composé de centaines de millions de particules d'une solution biocide. "Le mode de dispersion de ces particules va garantir la totale couverture de toutes les surfaces par ce produit" explique Didier Martinez, le président de CleanScience, "ce produit élimine les virus - aucun virus n'a résisté, jusqu'à ce jour - et il en est de même pour les bactéries et autres micro-organismes".

L'appareil est placé dans un local à désinfecter. "Le principe de la désinfection des surfaces par voie aérienne se fait toujours sans présence humaine, même si notre procédé est classé comme non toxique, non dangereux" souligne le président de CleanScience. Il ajoute que le local en question n'a pas besoin d'être calfeutré, il suffit de fermer la porte. "Le produit est non corrosif, il n'y a pas besoin de protéger le matériel" complète Didier Martinez.

La technologie n'est pas nouvelle

L'origine de ce dispositif remonte au début des années 2000. Il s'agit d'une technologie suisse, élaboré par la société 99 technologies. À la base, il est utilisé pour lutter contre les infections nosocomiales dans les établissements de santé. CleanScience en est le distributeur.

Selon Didier Martinez, le prix est compétitif. "Notre système requiert un millilitre de notre produit par mètre carré. Par exemple, comptez 5 cl en moyenne pour une chambre double d'un hôpital. Dans un bureau de 20 m², cela vous reviendra à 3 euros de produit" détaille-t-il. CleanScience vend la solution biocide mais également l'appareil. En revanche, ce n'est pas une société de service mais "la surface doit être nettoyée au préalable avant d'être désinfectée, d'où un partenariat avec des sociétés de nettoyage". Le prix de l'appareil varie en fonction du volume d'affaires, de l'ordre de quelques milliers d'euros en moyenne. Le package comprend aussi l'utilisation et le savoir-faire.

Pour le moment, aucune société haut-savoyarde ou savoyarde n'a été équipée. En revanche, un appareil est en service au lycée de la Présentation à Marie à Saint-Julien-en-Genevois. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess