Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'entreprise TOWT à Douarnenez veut renaitre après son incendie

mercredi 31 janvier 2018 à 20:02 Par Benjamin Bourgine, France Bleu Breizh Izel

En novembre dernier, les deux membres fondateurs de l'entreprise TOWT faisaient face à l'incendie de leur maison et d'une partie de leur stock de marchandises transportées à la voile. Deux mois plus tard, un financement participatif est en train de leur redonner de l'espoir et des perspectives.

Les dirigeants et fondateurs de TOWT dans leur bureau à Douarnenez
Les dirigeants et fondateurs de TOWT dans leur bureau à Douarnenez © Radio France - Benjamin Bourgine

Douarnenez, France

Leur maison était sur le port rhu, une des maisons historiques du commerce douarneniste. Commerce, avec la mer bien sûr. Elle était un symbole, sur lequel l'image de TOWT surfe, celui du négoce et du fret à la voile. Beaucoup de gens se seraient laisser aller après l'incendie du 15 novembre, mais Guillaume Le Grand et sa compagne peuvent se féliciter d'habiter dans une ville de marins. Solidaires. "Où les gens ont l'habitude de se serrer les coudes, c'était extrêmement important pour nous, _ça nous a fait chaud au cœur_, et ça nous a sûrement donné, à un moment, le courage de repartir, aussi"

Guillaume Le Grand revient sur l'après incendie et la solidarité à Douarnenez

Relogés, puis en gite

Après l'incendie, la mairie les a relogés, puis il y a eu des coups de mains, des habits, des peluches pour la petite... bref de quoi se remettre en ordre de marche. Aujourd'hui, ils sont dans un gîte, en attendant mieux. Mais surtout, très vite, est venue l'idée de l'opération Phénix. l'image était facile, et très parlante. 

D'un côté la maison brûlait, et de l'autre les bateaux étaient là. Il y a des bateaux, il y a du vent - Guillaume Le Grand

Renaître de ses cendres, car même si le stock de l'entreprise est attaquée, le cœur du métier, c'est le large, et la mer. Intacte. "D'un côté la maison brûlait, et de l'autre les bateaux étaient là, sur le Port-Rhu, sur l'eau. Il y a des bateaux, il y a des routes maritimes, il y a du vent". Le vent c'est le carburant de TOWT, trans oceanic wind transport. L'entreprise a d'ailleurs de belles perspectives. Elle vient de remporter un appel d'offre pour une route maritime européenne dans la Manche. "On n'est pas des mendiants" ajoute Guillaume, sûr du potentiel de son activité, et décidé à surmonter cette difficulté et à dépasser la simple "opération sauvetage".

Temps Fête en ligne de mire

Bon, et puis cette année, à Douarnenez, c'est une année de "temps fête"... les fêtes maritimes, donc de quoi faire parler de la ville et de ses entreprises innovantes. Après une sombre année 2017, 2018 sera peut-être celle des vents porteurs. L'espoir est toujours de concrétiser à terme la fabrication d'un cargo du XXIe siècle 100% à la voile. "Il y a de très bonnes nouvelles sur ce dossier" dit Guillaume, qui regarde les derniers plans avec gourmandise. 

Towt et l'opération Phénix, reportage de Benjamin Bourgine

Financement participatif : bientôt la fin !

Vous avez jusqu'à ce jeudi 1er février 23h59 pour aider TOWT dans son opération Phenix. C'est plutôt pas mal parti, mais l'objectif est maintenant d'atteindre un nouveau palier pour racheter encore plus de stocks de marchandises.