Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'éolien se développe en marge du parc des Volcans

jeudi 21 avril 2016 à 19:00 Par Juliette Micheneau, France Bleu Pays d'Auvergne

Six éoliennes tournent depuis décembre à Saint-Julien-Puy-Lavèze. Quatre autres projets sont en cours dans le secteur sous l'impulsion des élus qui y voient une manne financière.

Le parc de St-Julien-Puy-Lavèze compte six éoliennes.
Le parc de St-Julien-Puy-Lavèze compte six éoliennes. - RES

Saint-Julien-Puy-Lavèze, France

C'est un paysage qui va devenir commun quand vous passez sur l'A89 du côté de Laqueuille : d'un côté le Sancy, de l'autre la chaîne des Puys et au milieu des éoliennes. Pour l'instant six éoliennes tournent depuis décembre sur la commune de Saint-Julien-Puy-Lavèze. Un parc  de 12 mégawatts sensé produire l'équivalent de la consommation électrique annuelle de 12 000 personnes.

A St-Julien-Puy-Lavèze, la population a plutôt bien accepté les éoliennes.

Une manne financière pour les territoires

La commune de Saint-Julien-Puy-Lavèze finalise déjà la réalisation de son deuxième parc de six éoliennes. Entre les locations de voirie ou encore la taxe foncière, voilà qui devrait rapporter 30 000 euros chaque année à la municipalité. Les éoliennes permettent aussi d'engranger l'Ifer (Imposition forfaitaire sur les entreprises de réseaux), qui se répartit à 70% pour l'intercommunalité et 30% pour le Conseil départemental. Le maire de Saint-Julien, Yves Clamadieu, estime la rentrée d'argent à environ 84 000 euros, de quoi financer un projet de crèche sur la commune. "On est dans des zones où il y a beaucoup de vent : pourquoi ne pas en profiter ! Nos populations diminuent, l'agriculture souffre énormément et donc chaque fois qu'on peut ramener de nouvelles rentrées fiscales sur nos territoires, c'est très bien."

C'est une vision de l'avenir partagée par la conseillère départementale du canton, Audrey Manuby : "Les entreprises ne viennent pas forcément s'installer chez nous, il faut trouver d'autres solutions et l'éolien en est une."

Audrey Manuby, conseillère départementale du Canton de Saint-Ours.

Reste à convaincre des populations parfois hostiles aux projets. C'est le cas, par exemple, à Messeix où un mât de mesure a été vandalisé. Dans ce même secteur, des parcs éoliens sont aussi à l'étude à Saint-Sulpice et Tortebesse.