Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'Epide d'Osmoy attire les recruteurs

-
Par , France Bleu Berry

Les carrières et le béton prêt à l'emploi manquent de bras.On compte 300 sites en région Centre Val de Loire. Il faut trouver environ 150 personnes par an. L'Union Nationale des Industries de carrières et matériaux (UNICEM) est venue recruter à l'Epide d'Osmoy, près de Bourges.

Une trentaine de jeunes de l'Epide d'Osmoy, près de Bourges, ont suivi la présentation des métiers des carrières et extractions.
Une trentaine de jeunes de l'Epide d'Osmoy, près de Bourges, ont suivi la présentation des métiers des carrières et extractions. © Radio France - Michel Benoit

Bourges, France

L'Epide d'Osmoy, près de Bourges propose un encadrement militaire à 180 jeunes décrocheurs pour rebondir dans la vie. Techniciens de production, conducteurs d'engin, agents de maintenance, les carrières et entreprises d'extraction proposent de nombreux métiers. Un secteur qui profite de la reprise de l'économie, et qui doit compenser des départs massifs en retraite. Il faut donc trouver du monde : " Historiquement, nous avons bénéficié d'un apport de main d'oeuvre qui venait du monde agricole, explique Eric Liglet, président régional de l'union des industries de carrières et matériaux, mais depuis une quinzaine d'années, c'est terminé. Et aujourd'hui, nous avons du mal à recruter."

Les métiers des carrières et de l'extraction peuvent constituer des débouchés pour des jeunes sans formation - Radio France
Les métiers des carrières et de l'extraction peuvent constituer des débouchés pour des jeunes sans formation © Radio France - Michel Benoit

L'UNICEM (Union Nationale des Industries des Carrières et Matériaux) gère trois centres de formations d'apprentis en France et peut donc former des jeunes, même sans qualification, jusqu'au BTS. Une opportunité pour l'Epide d'Osmoy dont la vocation est de donner les bons repères à des jeunes décrocheurs. Ils restent là de 8 à 24 mois pour se remettre à niveau et construire un projet professionnel : " C'est vraiment du gagnant-gagnant pour le jeune et l'entreprise, argumente Véronique Millet, directrice de l'Epide d'Osmoy. Ce sont des jeunes qui sont volontaires pour se remettre en cause. Ils le prouvent en faisant le choix de venir à l'Epide. Ici, on construit un projet professionnel avec eux, on les remet à niveau sur des fondamentaux, on travail le savoir-être et les entreprises peuvent donc trouver des personnes motivées." 

L'Epide d'Osmoy, près de Bourges - Radio France
L'Epide d'Osmoy, près de Bourges © Radio France - Michel Benoit

 85 % des jeunes qui sortent de l'Epide, réussissent leur insertion professionnelle. Bien sûr pour travailler dans des carrières, il faut aimer des conditions relativement rustiques d'exercice reconnait Eric Liglet : " C'est du travail en extérieur, même si aujourd'hui, les cabines de nos engins sont climatisées. On est dans un univers industriel, mais ce n'est plus le monde de Zola. Toutes les tâches sont automatisées. "  Paul, un jeune de l'Epide d'Osmoy a écouté avec intérêt la présentation : " C'était intéressant. je vais laisser mon contact. J'aimerais bien découvrir peut-être avec de l'intérim. Y rester ensuite très longtemps ? Je ne sais pas."  20 % des jeunes des Epides rejoignent l'armée. La restauration, les travaux publics ou le secteur du nettoyage recrutent également beaucoup de ces jeunes anciens décrocheurs.