Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'Espace Mayenne ne verra pas le jour avant le printemps 2020

lundi 20 novembre 2017 à 15:26 Par Thierry Ruffat, France Bleu Mayenne

L'Espace Mayenne, la future salle polyvalente de Laval n'a pas de plomb dans l'aile mais un retard certain.

L'Espace Mayenne tel qu'il est prévu
L'Espace Mayenne tel qu'il est prévu - Conseil Départemental de la Mayenne

Laval

Prévu au départ pour fin 2018 puis fin 2019 (conséquence de fouilles archéologiques sur le site) le futur Espace Mayenne au quartier Ferrié ne verra pas le jour, au mieux, avant le printemps 2020.

Les appels d'offres, lancés le 10 juillet dernier et clos début octobre, n'ont pas soulevé l'enthousiasme du côté des entreprises. Seulement 53 entreprises se sont positionnées sur les 20 lots ce qui est très peu. Par ailleurs le budget prévu (30 millions) est en dépassement de plus de 4 millions d'euros à la suite des propositions des entreprises. Beaucoup trop pour le Conseil Départemental de la Mayenne.

Olivier Richefou, le Président du Conseil Départemental et Gérard Dujarrier le Président de la commission Sport - Radio France
Olivier Richefou, le Président du Conseil Départemental et Gérard Dujarrier le Président de la commission Sport © Radio France - Thierry Ruffat

Du coup, Olivier Richefou, le Président du Conseil départemental a décidé de relancer la consultation sur au moins la moitié des lots (les propositions sur l'autre moitié étant recevables). Une relance qui sera effective à partir du 30 novembre jusqu'au 13 février.

Dans l'esprit de Olivier Richefou pas question donc d'enterrer le projet mais peut-être faudra-t-il revoir avec l'architecte (le cabinet Hérault et Arnod) certains points du dossier comme par exemple l'utilisation de certains matériaux au lieu d'autres le cas échéant.

Toujours est-il que, avec ce nouveau retard, les travaux ne devraient pas commencer avant le mois de juin prochain pour une livraison, au mieux, au printemps 2020.