Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Dossier : Coronavirus Covid-19

"L'Etat a choisi la mort des discothèques" : le coup de gueule du patron d'une boite de nuit en Mayenne

-
Par , France Bleu Mayenne

Le gouvernement accélère le déconfinement. Réouverture ce lundi des cinémas, des casinos, des centres de vacances et à partir du 11 juillet des stades avec un nombre maximal de 5.000 personnes. Les discothèques, elles, resteront fermées cet été. Une décision qui scandalise la profession.

Se retrouver en discothèque pour faire la fête, ce n'est pas pour tout de suite
Se retrouver en discothèque pour faire la fête, ce n'est pas pour tout de suite © Radio France

"La nuit doit revoir le jour" : les patrons de discothèques, qui ne sont pas autorisés à rouvrir leurs établissements avant septembre à cause de la pandémie de Covid-19, ont menacé d'attaquer cette décision au Conseil d'Etat. "Le gouvernement signe l'arrêt de mort des discothèques" a estimé, sur franceinfo, l'Union des métiers et des industries de l'hôtellerie (UMIH), qui représente les 1.500 discothèques françaises. 

"COLERE ET INCOMPREHENSION. Malgré les pétitions, les lettres envoyées au gouvernement, l’Etat a choisi la mort des discothèques !" réagit, sur Facebook, le patron du C2, une boite de nuit à Ménil, près de Château-Gontier-sur-Mayenne. 

Le patron de la discothèque La Baie des Anges, à La Pallu, dans le Nord-Mayenne, lui, fait part de son écoeurement. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu