Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'État reconnaît l'échec de WN, le repreneur de Whirlpool à Amiens

-
Par , France Bleu Picardie, France Bleu

France Bleu Picardie, il y a quelques jours, vous parlait des inquiétudes des salariés de WN, le repreneur de l'ex-usine de sèche-linge d'Amiens. Ces inquiétudes sont confirmées par la préfecture de la Somme dans un communiqué ce mardi soir.

L'entreprise WN, repreneur de l'entreprise Whirlpool à Amiens
L'entreprise WN, repreneur de l'entreprise Whirlpool à Amiens © Radio France - Elodie Touchais

Amiens, France

La préfecture de la Somme confirme dans un communiqué ce mardi soir que la société WN, fondée par l'industriel du Vimeu Nicolas Decayeux après la fermeture de l'usine Whirlpool d'Amiens se trouve "dans une impasse de trésorerie très importante." Pour assurer la prise en charge des salaires, WN va se retrouver placée sous la protection du tribunal de commerce d'Amiens, en redressement judiciaire. Selon les informations de France Bleu Picardie la préfète de la Somme, Muriel Nguyen, avait commandé récemment un audit. Ses conclusions ont fait apparaître la nécessité d'une restructuration profonde de l'activité. 

"Priorité de l'État : reclasser les salariés" 

La préfecture de la Somme précise que la "priorité est désormais de reclasser sur le site ou dans le bassin d'emploi d'Amiens les salariés de WN." Voilà qui confirme les inquiétudes des salariés, certains craignent un nouveau licenciement, ce serait le deuxième en un an pour les anciens de l'usine Whirlpool repris par Nicolas Decayeux !  Whirlpool a fermé son usine d'Amiens le 31 mai 2018 et délocalisé une partie de sa production de sèche-linge en Pologne. Cette fermeture a entraîné le licenciement de 280 personnes, environ 160 ont été reprises par WN. Sous cette nouvelle enseigne ils devaient fabriquer des casiers réfrigérés, des voitures électriques sans permis ou encore des cages d'ascenseur. Selon des salariés, quelques pièces seulement seraient sorties de l'usine depuis septembre 2018. 

"Nicolas Decayeux le sauveur de Whirlpool" 

En juin 2017, Nicolas Decayeux était le "sauveur" de Whirlpool, placé sur un piédestal par les élus, les  collectivités, les syndicats. Aujourd'hui,  beaucoup se demandent si son projet était bien crédible et surtout comment il a utilisé l'argent de l'État (2.5 millions d'euros) et celui versé par l'entreprise Whirlpool (7.4 millions d'euros ) pour réindustrialiser le site. Selon nos informations, l'État aurait renoncé à verser les 2,5 autres millions d'euros prévus au départ dans le contrat avec Nicolas Decayeux.

Dans un communiqué publié ce mardi soir, WN assure être en négociations avec des partenaires sérieux pour développer son activité.