Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Etat finance 140 projets en Bourgogne-Franche-Comté pour combattre la crise

-
Par , , France Bleu Bourgogne

95 millions d'euros dépensés en six mois: a quoi sert le plan de relance de l'Etat ? On vous détaille ici deux exemples en Côte-d'Or.

Parmi les projets financés en Côte-d'Or, on trouve un projet d'abattoir mobile - Image d'illustration
Parmi les projets financés en Côte-d'Or, on trouve un projet d'abattoir mobile - Image d'illustration © Radio France - Olivier Estran

Comment relancer l’économie en pleine crise sanitaire ? L'Etat a ouvert le porte monnaie, et tient à le fait savoir. Ces six derniers mois, il a dépensé 95 millions d'euros pour aider les entreprises de la région Bourgogne Franche-Comté. C'est ce qu'on appelle "le plan de relance". Ça représente 140 projets soutenus dans toute la grande région

Exemple , le projet d'abattoir mobile d'Emilie Jeannin. On vous en a parlé sur France Bleu Bourgogne:  cette éleveuse de l'Auxois met au point un système d'abattage qui ira de ferme en ferme. Cela évitera le stress et le transport des animaux et permettra aux éleveurs de ne pas dépendre de grands industriels . Cette solution plait bien à Natacha Vieille, sous-préfète en charge de ce plan de relance "C'est le premier abattoir mobile en France, on s'engage à verser 500.000 euros en plusieurs fois. Ça permettra de lancer cette activité."

Parmi les dossiers qui sont sur la table, l'Etat va financer la rénovation de 267 bâtiments publics. Il s'agit de mieux les isoler pour réduire la facture de chauffage. C'est une bonne nouvelle pour Jean-Paul Catanese, directeur des finances publiques en Côte-d'Or, car il est directement concerné: "On a un bâtiment à Dijon qui est confortable en hiver , mais beaucoup trop chaud en été. Il date des années 50 et accueille 400 agents des Finances publics. on va pouvoir engager deux millions d'euros pour le rénover."

Le préfet de Côte-d'Or aux côtés de la Sous-prefète en charge de ce plan de relance en Bourgogne-Franche-Comté
Le préfet de Côte-d'Or aux côtés de la Sous-prefète en charge de ce plan de relance en Bourgogne-Franche-Comté © Radio France - Thomas Nougaillon

Et il n'y a pas que les entreprises qui vont bénéficier du coup de pouce de l'Etat. Selon la préfecture 6.000 particuliers ont déjà bénéficié de "Ma Prim’ Rénov’ " pour la rénovation de leur logement pour 29 millions d'euros et du bonus écologique pour la conversion de leur voiture. Par ailleurs depuis l’été 2020 ce sont près de 30.000 jeunes Bourguignons-Francs-Comtois qui sont bénéficiaires du plan ‘’1 jeune, 1 solution’’, pour les aider à rebondir.

Sur les 2 ans a venir , l'Etat promet de dépenser 3 milliards et demi pour soutenir l’économie de Bourgogne Franche-Comté.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess