Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Les rues de Strasbourg sillonnées par la police

DIRECT - Fusillade à Strasbourg : le tireur en fuite identifié

Économie – Social

Pendant l'été, les infirmiers ont du mal à trouver des remplaçants

vendredi 10 août 2018 à 6:25 Par Léa Duperrin, France Bleu Breizh Izel

Pendant les vacances, les infirmiers en libéral ont parfois du mal à trouver des remplaçants. Certains titulaires s'y prennent des mois à l'avance. Les conditions de travail difficiles n'attirent pas les candidats, surtout loin des grandes villes.

Claude Feillant est infirmier à Ergué-Gabéric, il a réussi à trouver une remplaçante pour cet été.
Claude Feillant est infirmier à Ergué-Gabéric, il a réussi à trouver une remplaçante pour cet été. © Radio France - Léa Duperrin

Bretagne, France

Gaëlle Renault vient tout juste de finir sa tournée du matin. "J'ai travaillé 15 jours sans un jour de repos", confie l'infirmière de 27 ans. Cet été, Gaëlle est remplaçante. Elle travaille pour deux cabinets différents. "Les patients savent que ce n'est pas de notre faute, on doit tout le temps se dépêcher... On n'a pas vraiment le choix", ajoute-t-elle.

Travailler jusqu'à l'épuisement

Élisabeth Le Maître est titulaire. "J'ai réussi à trouver une remplaçante en m'y prenant six mois à l'avance", explique-t-elle. Il faut dire que celles qui acceptent sont souvent confrontées à une charge de travail importante. "Il y en a qui parfois travail jusqu'à l'épuisement, ça s'est déjà vu..."

Plus on s'éloigne des grandes villes, plus cela devient compliqué

A la Fédération Nationale des Infirmier Libéraux, le problème est bien connu. Claude Feillant est vice-président pour la section du Finistère. "Les difficultés augmentent selon le contexte géographique. Plus on s'éloigne des grandes villes, plus cela devient compliqué. J'ai une collègue du côté de Plozévet, ce n'est pas sûr qu'elle trouve un remplaçant en temps voulu." 

Les remplaçants qui souhaitent signaler leurs disponibilités peuvent le faire par mail : fni29.01@gmail.com ou par téléphone au : 02 98 29 56 42.