Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Mayenne : "Il faut taxer les géants du numérique" pour rembourser l'emprunt Covid selon l'eurodéputée V. Hayer

-
Par , France Bleu Mayenne

Les députés français valident ce 26 janvier le plan de relance européen pour se relever de la crise covid, il reste le Sénat. Un emprunt de 750 milliards d'euros à rembourser. Ce ne sera pas à nous de payer, il faut créer des ressources propres pour l'eurodéputée mayennaise, Valérie Hayer.

Valérie Hayer, eurodéputée mayennaise, est rapporteure de ce projet.
Valérie Hayer, eurodéputée mayennaise, est rapporteure de ce projet. © Radio France - Aurore Richard

750 milliards d'euros, c'est le montant que va emprunter l'Union Européenne pour financer la relance post-crise sanitaire. Chaque pays de l'UE doit valider cette réforme et c'est fait pour les députés français depuis ce mardi 26 janvier, il reste encore le Sénat. Notre pays doit bénéficier de 40 milliards d'euros

Dans cette réforme, des solutions pour rembourser cet emprunt sont aussi prévues. Il faut créer des ressources propres et ne pas demander aux citoyens européens de payer. Parmi les propositions : une taxe sur les géants du numérique, comme Google, Amazon ou encore, Facebook.

On a une injustice criante

"On voit que les géants du numérique sont les grands gagnants de cette crise. Leurs chiffres d'affaires ont explosé. Google par exemple paie deux fois moins d'impôts que le boulanger ou l'artisan du coin. Ce n'est pas acceptable, c'est une question de justice fiscale", explique la rapporteure, la députée européenne mayennaise, Valérie Hayer. 

Une taxe carbone aux frontières de l'UE

Autres solutions envisagées : une taxe pour les institutions financières qui spéculent ou encore, une taxe carbone aux frontières pour les entreprises peu ou pas respectueuses de l'environnement. 

"Des entreprises chinoises par exemple produisent sans respecter les normes environnementales. Nos entreprises sont donc en difficulté par rapport à ces entreprises chinoises. Cette taxe doit permettre de respecter l'environnement et de redonner de la compétitivité à nos entreprises", décrit Valérie Hayer.

Fin du remboursement prévu en 2058

"Le remboursement doit commencer à compter de 2028 et il doit se poursuivre jusqu'en 2058. Mais la taxe sur les géants du numérique sera mise en œuvre en 2023, cela veut dire générer des recettes dès 2023. Dès cette année 2021, on commence à rembourser les intérêts, c'est 12,9 milliards jusqu'en 2027 et ensuite, ce sera le capital et les intérêts donc il faudra rembourser entre 15 à 25 milliards par an et ce sera possible grâce aux ressources propres", assure l'eurodéputée. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess