Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'Europe choisit Airbus et Thales pour 12 satellites Galileo

-
Par , France Bleu Occitanie

La Commission européenne a octroyé ce mercredi deux contrats à Thales Alenia Space et Airbus Defense & Space pour la fourniture de 12 satellites. Ce contrat de 1,5 milliard d'euros est destiné à étoffer le système de géolocalisation européen, concurrent du GPS américain.

La Commission européenne a passé commande de 12 satellites nouvelle génération.
La Commission européenne a passé commande de 12 satellites nouvelle génération. - ESA–Pierre Carril

La nouvelle est réjouissante à Toulouse, où sont installés Airbus et Thales. La Commission européenne a octroyé ce mercredi deux contrats à Thales Alenia Space et Airbus Defense & Space pour la fourniture de 12 satellites destinés au système européen de géolocalisation Galileo. Le montant total est de 1,47 milliards d'euros.

Les premiers satellites de cette deuxième génération de Galileo doivent être placés sur orbite fin 2024. Ils sont censés "améliorer la précision de Galileo ainsi que la solidité et la résilience de son signal", précise l'exécutif européen dans un communiqué.

Selon l'agence de presse Reuters, la construction de six satellites a été attribuée à Thales Alenia Space en Italie, les autres à Airbus Defense and Space en Allemagne. Dans cet appel d'offres lancé en mai 2018, les deux industriels l'ont emporté aux dépens de l'allemand OHB, qui avait remporté les contrats pour la majeure partie des satellites de la première génération de Galileo.

Actif depuis 2016, Galileo, concurrent du GPS américain, revendique deux milliards d'utilisateurs dans le monde avec un réseau de 26 satellites en orbite.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess