Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'hôpital d'Orléans une nouvelle fois épinglé pour sa santé financière

-
Par , France Bleu Orléans

En pleine crise sanitaire et alors que l'hôpital d'Orléans est lui aussi sous tension, la Chambre régionale des comptes publie un rapport sur la santé financière de l'établissement. Les magistrats dénoncent un endettement excessif et appellent à de nouvelles réductions des effectifs et des lits.

L'Hôpital d'Orléans La Source
L'Hôpital d'Orléans La Source © Radio France - Stéphane Barbereau

La Chambre régionale des comptes, basée à Orléans, n'a pas vraiment le sens du tempo. Alors que la 2e vague de coronavirus touche toute la France, que les hôpitaux et notamment celui d'Orléans sont sous tension, que les personnels sont à cran, la juridiction publie ce mercredi un rapport sévère sur la santé financière du CHRO, de 2011 à 2019.  Il y a deux ans déjà, ce même hôpital d'Orléans avait été épinglé par la Cour des comptes pour son fort taux d'endettement. La Chambre régionale des comptes elle est repartie des causes de cet endettement, à savoir la construction du nouvel hôpital de la Source qui a coûté "près d'un milliard d'euros".

Un bâtiment surdimensionné et des objectifs toujours pas atteints 

Rapport de la Chambre Régionale des Comptes disponible en ligne depuis ce mercredi
Rapport de la Chambre Régionale des Comptes disponible en ligne depuis ce mercredi © Radio France - Patricia Pourrez

Dans leur rapport, les magistrats rappellent que depuis 2015 et l'ouverture du Nouvel Hôpital d'Orléans, les capacités d'accueil ont augmenté de 30% avec désormais 1.300 lits et 22 blocs opératoires. Seulement, l'activité n'a pas suivi comme l'espérait le CHRO. D'ailleurs, le rapport pointe l'absence de "business plan" pour un investissement de ce niveau. Aujourd'hui encore, les taux d'occupation en médecine, chirurgie et obstétrique sont inférieurs aux prévisions initiales (même s'ils s'améliorent). Pour la Chambre régionale des comptes, la démographie dans le Loiret a été moins forte que prévue. Il y a aussi la concurrence de la clinique privée Oréliance à Saran et des hôpitaux parisiens qui captent une patientèle importante du Centre-Val de Loire. 

Encore des économies sur les personnels ? 

Pour la Chambre régionale des comptes, l'hôpital d'Orléans a fait déjà depuis 2011 de gros efforts sur les ressources humaines, "avec un volant important d'agents en contrat à durée déterminée", ce qui permet à l'établissement d'adapter ses effectifs à son activité. Les magistrats soulignent également l'importance du plan d'économie lancé en 2016 ( -136 ETP dans le non médical d'ici 2021 et 52 lits fermés) mais pour eux, ce n'est pas suffisant. Ils le disent d'ailleurs explicitement "la stratégie défensive actuelle de contractions des effectifs et du nombre de lits et places ouverts, n'est pas encore suffisante pour un retour pérenne à l'équilibre des comptes". 

Les magistrats font cinq recommandations au CHRO 

Faute d'argent, la démolition de l'ancien hôpital est toujours au point mort
Faute d'argent, la démolition de l'ancien hôpital est toujours au point mort © Radio France - Patricia Pourrez

La Chambre régionale des comptes formule cinq recommandations pour que l'hôpital retrouve à terme un équilibre financier. Elle propose notamment "d'identifier des étages ou des bâtiments qui pourraient être désaffectés et dont l'externalisation pourrait alléger les charges de structures". La Chambre invite aussi l'hôpital à provisionner dès maintenant de l'argent pour assurer la "déconstruction de l'ancien hôpital" qui devait être rasé en 2015. Le coût de cette démolition est estimé à 32 millions d'euros. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess