Économie – Social

L'hôpital Nord Deux-Sèvres déjoue une arnaque à 1,3 M € !

Par Marie-Coralie Fournier, France Bleu Poitou jeudi 10 septembre 2015 à 18:54

voiture de gendarmerie (illustration)
voiture de gendarmerie (illustration) © Radio France

Après l'entreprise BRM de Bressuire, c'est l'hôpital Nord Deux-Sèvres qui est visé par une arnaque. Il a failli perdre 1,3 million € cette semaine.

L'arnaque a été déjouée juste à temps, à l'hôpital Nord Deux-Sèvres... et elle a failli coûter 1,3 million € à cet établissement en construction.

Cette tentative d'escroquerie commence par un coup de téléphone, ce mardi 8 septembre : un homme se fait passer pour un représentant du groupe Bouygues, qui pilote le chantier de construction. L'hôpital doit justement verser 1,3 million à ce groupe, pour les études.

Un RIB douteux

Cet homme affirme à la cellule des marchés et aux services techniques que les coordonnées bancaires sont modifiées, à la suite d'un changement de banque. Il envoie des documents par courriers électroniques, notamment un nouveau RIB et confirme par un nouvel appel.

"Ils sont rentrés dans les ordinateurs" (André Razafindranaly, directeur de l'hôpital)

Mais le personnel de l'hôpital doute face au document : le virement doit être effectué en Allemagne, ce qui est inhabituel. L'agent appelle donc le groupe Bouygues, qui dément tout changement de domiciliation bancaire. Le paiement est bloqué, juste à temps.

"on a eu la chance d'avoir du personnel qui travaille comme des dentelières! (André Razafindranaly)

L'hôpital et le groupe Bouygues ont porté plainte.

Cette affaire rappelle celle de l'entreprise BRM Mobilier à Bressuire, qui a perdu toute sa trésorerie, soit 1,6M € cet été dans une arnaque dite au "faux président".