Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'hydroélectricité répond aux besoins de six millions d'habitants dans les Alpes du Nord

mercredi 13 juin 2018 à 6:08 Par Lionel Cariou, France Bleu Isère

Les troisèmes rencontres Business Hydro se sont tenues ce mardi au World Trade Center de Grenoble. L'occasion de parler d'une filière qui emploie 5 000 personnes dans les Alpes du Nord.

Les troisièmes rencontres Business Hydro à Grenoble
Les troisièmes rencontres Business Hydro à Grenoble © Radio France - Lionel Cariou

Grenoble, France

Près de 100 ans après l'exposition de la Houille Blanche (1925), Grenoble est toujours le centre de l'hydroélectricité.  Les acteurs de la filière  étaient réunis  ce mardi au World Trade Center pour les 3èmes rencontres "Business Hydro".  Une quarantaine d'exposants ont présenté leurs innovations. L'hydroélectricité représente entre 11 et 14% de la production électrique globale en France selon les années (en fonction de la pluviométrie). Bien sûr, on est loin derrière le nucléaire. Mais l'hydraulique est la première source d'énergie renouvelable en France. 

121 centrales hydrauliques dans les Alpes du Nord

EDF exploite 132 barrages et 121 centrales dans les Alpes du Nord, détaille Manuel Lenas, le directeur d'EDF - "Une rivière un territoire". Un maillage qui permet de produire en électricité "l"équivalent de ce que consomment 6 millions d'habitants". Ici, on est au coeur du "poumon" de l'hydroélectricité avec environ 5 000 emplois directs et indirects (dont 2300 agents EDF dédiés). 

Au niveau mondial, le secteur est en pleine expansion. En France, Bruxelles met la pression sur Paris pour engager la privatisation de certains barrages exploités par EDF. En avril dernier, la CGT avait réuni plusieurs centaines de personnes au Sautet pour protester contre la privatisation des barrages.