Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"L'hydrogène permettra d'avoir des véhicules qui ne polluent pas", Marc Becker, du pôle du véhicule du futur

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Alors que des chercheurs du monde entier sont réunis pendant deux jours en visio pour un forum sur l'hydrogène, une filière d'avenir pour le Territoire de Belfort, le président du pôle du véhicule du futur décrypte les enjeux de l'hydrogène pour l'industrie automobile.

Un véhicule Hunday fonctionnant à l'hydrogène à Paris en 2018.
Un véhicule Hunday fonctionnant à l'hydrogène à Paris en 2018. - Maxppp

Pendant deux jours, élus locaux, industriels et chercheurs du monde entier sont réunis en visio-conférence pour le forum"Hydrogen Business For Climate CONNECT", vaste conférence régionale sur l'hydrogène. Quels sont les enjeux pour le Nord Franche-Comté, territoire industriel à la recherche d'un nouveau souffle ? Marc Becker, le président du pôle véhicule du futur Grand Est et Bourgogne Franche-Comté nous répond.

L'hydrogène ne peut fonctionner sans les fameuses piles à combustible, expliquez-nous le procédé.

"L'hydrogène est un gaz, une molécule que l'on fait passer dans une pile à hydrogène ("fuel cell" en anglais) ce qui donne de l'électricité; dans cette pile, il y a une succession de petites plaques électriques et une tension de 0,4 volts, l'addition de tous ces 0,4 volts crée une tension exploitable pour des systèmes de mobilité ou des systèmes stationnaires qui génèrent de l'électricité (...) en passant l'hydrogène dans la pile à combustible vous générez un courant électrique et le résidu est de l'eau, tout simplement".

Comment intègre-t-on cette énergie dans nos véhicules ?

"Il faut déjà produire cet hydrogène, l'enjeu du territoire justement c'est d'avoir toute une chaîne de valeurs et d'obtenir de l'hydrogène vert; pour l'instant il faut savoir que 95% de l'hydrogène est issu du raffinage du pétrole, ou est un résidu de gaz naturel (...) souvent ce qui est intéressant, ce sont des véhicules qui demandent de la puissance, comme les bus, les camions, où l'on peut avoir énormément d'énergie à développer avec ce procédé".

Y'a-t-il déjà des voitures qui circulent à l'hydrogène dans le Nord Franche-Comté ?

"Il y a quelques constructeurs qui produisent des véhicules légers à hydrogène, La Poste l'avait par exemple expérimenté dans le Nord Franche-Comté avec des véhicules utilitaires (...) l'enjeu, c'est justement d'avoir la maîtrise de toute cette chaîne de valeurs, y compris de pouvoir distribuer de l'hydrogène; tant qu'on n'aura pas des équivalents de pompes à essence pour l'hydrogène, on aura un peu de difficulté à diffuser ce mode à l'ensemble du grand public, pour l'instant c'est destiné à des niches".

Rendre l'hydrogène plus économe

"Tout l'enjeu pour nos territoires, c'est de doper cette recherche et cette innovation dans ces nouveaux modes de mobilité et d'énergie pour que l'on puisse le développer, l'expérimenter et le rendre plus économe par de nouvelles solutions techniques et par l'effet volume (...) c'est d'autant plus intéressant pour une flotte de bus ou de camions-poubelle par exemple, l'hydrogène permettra d'avoir, dans nos centres-villes, des véhicules qui polluent pas".

Pourquoi la filière hydrogène est-elle une filière d'avenir ?

"L'hydrogène se trouve partout, notamment dans l'eau, et l'ambition de nos collectivités est d'avoir, dans le futur, des énergies décarbonnées, qui ne polluent pas, et qui permettent également aux territoires d'être autonomes en terme d'énergie; l'hydrogène est une des solutions".

Forum Hydrogène à Belfort : des chercheurs du monde entier

  • Le forum Hydrogen Business For Climate CONNECT, impulsé par la Préfecture du Territoire de Belfort et la région Bourgogne Franche-Comté, se tient en ligne ce mercredi 13 et jeudi 14 janvier. Conférences, tables-rondes, rendez-vous virtuels... Experts et chercheurs du monde entier sont réunis en visio pendant deux jours, pour échanger sur le sujet avec des entreprises locales (Alstom, Faurecia, Gaussin, Avion Mauboussin) et des élus locaux.
  • Objectif de ce forum en ligne ? "Accélérer les usages de l'hydrogène dans la région avec le déploiement d'écosystèmes territoriaux", et "transformer la filière hydrogène en moteur économique" pour faire de la Bourgogne Franche-Comté "la première région à énergie positive de France".
  • Un nouveau forum réunissant plus de 350 participants venus de France et d'Europe aura lieu en présentiel à Belfort les 29 et 30 septembre 2021.

La filière hydrogène : 500 emplois dans la région

  • La Bourgogne Franche-Comté est pionnière sur l'hydrogène : les premiers travaux de recherche sur l'hydrogène ont débuté il y a 20 ans à l'Université technologique de Belfort Montbéliard au sein du FC Lab, le laboratoire de l'UTBM et la filière représente "au moins 500 emplois" au niveau régional.
  • Parmi les derniers projets en cours : la construction à Bavans (25) par l'équipementier Faurecia d'un centre mondial d'expertise sur les réservoirs à hydrogène, et le projet ISTHY sur l'aéroparc de Fontaine (90), centre national d'essai pour les réservoirs à hydrogène développés par les industriels.
  • Après les 12 millions d'euros déjà engagés depuis 2016, la région va mobiliser près de 90 millions d'euros sur la période 2020-2030 pour "soutenir l'émergence et l'essor de la filière hydrogène". Dès 2021, "10 millions d'euros supplémentaires" seront investis pour la filière hydrogène dans le cadre du plan de relance de la région.
Choix de la station

À venir dansDanssecondess