Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'immobilier n'est pas encore sorti de la crise selon les notaires de Loire-Atlantique

-
Par , France Bleu

Le marché immobilier de Loire-Atlantique est toujours atone, les prix ne sont pas vraiment repartis à la hausse en 2014 et les perspectives ne sont pas très optimistes pour 2015. Seule la ville de Nantes résiste.

La ville de Nantes
La ville de Nantes © Radio France

Les prix baissent, les taux sont au plus bas mais les ventes ne décollent pas. Le marché immobilier est resté terne en 2014 en Loire-Atlantique selon le baromètre des notaires présenté mercredi. Les prix du neufs sont stables mais le nombre de mises en chantier recule. Dans l'ancien la ville de Nantes résiste bien mais les prix s'effondrent plus on s'éloigne de la métropole selon cette étude. Ainsi à Sainte Pazanne , les maisons ont perdu en moyenne 10% et près de 20% au Loroux-Bottereau . Dans cette commune le prix médian d'une villa est de 173 000 € alors qu'il dépasse 330 000 € à Sautron , une ville de l'agglomération où le prix des biens reste élevé et en forte hausse. Si vous êtes à la recherche d'une maison ancienne dans la proximité immédiate de Nantes, c'est à Bouguenais et Indre que vous trouverez les meilleurs prix et c'est à Orvault et Carquefou qu'il faudra débourser le plus.

A Nantes, le centre-ville et Saint Félix restent les secteurs les plus chers dans l'ancien

Selon le baromètre des notaires, les plus jeunes (les moins de 30 ans) s'installent désormais dans la deuxième couronne de la métropole, devenu le secteur le plus accessible. A Nantes, les prix restent élevés , il faut compter 2910€/m² pour un appartement ancien en centre-ville, à peine moins à Saint-Félix. Pour les appartements anciens, les statistiques des notaires montrent que Nantes est au 7ème rang des grandes villes les plus chères derrière Villeurbanne et Lille et devant Montpellier. Dans le neuf, les prix s'envolent dans les nouveaux programmes immobiliers de Malakoff ou de l'Ile de Nantes où le mètre carré coûte en moyenne 4000€. Sur le littoral , c'est au Pouliguen qu'une maison ancienne vous coutera le plus cher (prix médian 381 000€), c'est deux fois plus qu'à la Bernerie-en-Retz.

 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess