Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'industriel haut-savoyard Yves Bontaz est mort

vendredi 27 avril 2018 à 11:45 Par Nicolas Peronnet, France Bleu Pays de Savoie et France Bleu

Yves Bontaz est mort vendredi matin à l'âge de 79 ans. Parti de rien pour devenir multimillionnaire, cet industriel haut savoyard autodidacte de la Vallée de l'Arve a fait fortune dans le décolletage, avant de diversifier ses activités.

L'industriel haut-savoyard Yves Bontaz est mort vendredi matin à l'âge de 79 ans
L'industriel haut-savoyard Yves Bontaz est mort vendredi matin à l'âge de 79 ans © Maxppp - Greg Yetchmeniza

Il aurait eu 80 ans au mois d'août. Yves Bontaz est mort vendredi matin, "subitement" selon le groupe industriel éponyme de décolletage qu'il avait fondé dans la vallée de l'Arve, et qui emploie aujourd'hui 4.500 salariés dans le monde. Cet autodidacte natif de la vallée, candidat à toutes les élections présidentielles depuis 2007, était à la tête d’une vingtaine de sociétés. Personnage atypique, sa disparition suscite de nombreuses réactions dans le monde politique et économique des Pays de Savoie. 

"Il est resté fidèle à Marnaz et à la Vallée de l'Arve où au-delà de son rôle d'industriel, il donnait pour le social et la vie locale." - Loïc Hervé, ancien maire de Marnaz. 

Un fils d'agriculteur devenu géant du décolletage

C'est dans la grange de ses parents que ce fils d'agriculteur a ouvert son premier atelier de décolletage. Ce jour-là , son père a vendu le cheval de la ferme familiale pour laisser place aux machines. Le début d'une saga propre à la vallée de l'Arve. Le groupe Bontaz affiche aujourd'hui un chiffre d'affaire de 350 millions d'euros. Une fois sa fortune établie, Yves Bontaz s'est peu à peu converti en investisseur compulsif, injectant des millions dans l'économie locale, le football (ETG, FC Annecy), les médias (MontBlanc Medias), mais aussi un centre de loisir à Thyez. 

C'est le réalisateur Gilles Perret qui a fait découvrir son nom au grand public en 2006, grâce au film "Ma Mondialisation", dont Yves Bontaz était le personnage principal.