Économie – Social

L'inquiétude des salariés de Ford Blanquefort

Par Stéphane Hiscock, France Bleu Gironde lundi 23 janvier 2017 à 16:02

400 salariés de l'usine Ford ont manifesté à Bordeaux ce lundi matin
400 salariés de l'usine Ford ont manifesté à Bordeaux ce lundi matin © Radio France - Stéphane Hiscock

400 salariés de l'usine Ford de Blanquefort ont manifesté dans les rues de Bordeaux ce lundi matin. Ils s'inquiètent pour leurs emplois alors que le constructeur automobile tarde à s'engager sur l'activité du site en 2018. Une délégation a été reçue par le Préfet Pierre Dartout.

Une intersyndicale de l'usine avait organisé une "journée morte" sur le site en ce lundi et proposé aux salariés de défiler jusqu'à la préfecture. "On veut du boulot, pas de baratin" pouvait-on entendre dans le cortège. A midi une délégation de l'intersyndicale a été reçue par le Préfet de Gironde. Pierre Dartout a rappelé qu'il restait vigilant sur ce dossier et qu'il ferait le point avec les dirigeants de Ford Europe lors d'une réunion de 9 février prochain.

Ford nous baratine et baratine par la même occasion les pouvoirs publics
— Philippe Poutou

En 2013 Ford a signé un accord-cadre avec l'État et les collectivités locales visant à maintenir un millier d'emplois sur le site de Blanquefort. En échange, les pouvoirs publics se sont engagés à verser 12,5 millions d'aides au constructeur. Philippe Poutou, délégué CGT du site de Blanquefort estime que les pouvoirs publics prennent enfin conscience que Ford ne joue pas carte sur table.

Philippe Poutou, délégué CGT Ford Blanquefort