Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social
Dossier : General Electric dans le Territoire de Belfort

L'intersyndicale de General Electric organise ses Assises de l'industrie de l'énergie

-
Par , France Bleu Belfort-Montbéliard

Les 18 et 19 octobre, l'intersyndicale de General Electric organise des Assises de l'industrie et de l'énergie pour sensibiliser à l'avenir industriel du Nord Franche-Comté. Des conférences et des tables rondes sont ouvertes à tous, avant la grande manifestation prévue samedi après-midi.

Les salariés de General Electric devant le bâtiment de la direction à Belfort, le 10 octobre 2019.
Les salariés de General Electric devant le bâtiment de la direction à Belfort, le 10 octobre 2019. © Radio France - Mélanie Juvé

Belfort, France

Le Nord Franche-Comté doit mettre en avant ses atouts industriels: c'est l'objectif des Assises de l'industrie de l'énergie ce vendredi 18 et ce samedi 19 octobre à Belfort. Ce rendez-vous est organisé par l'intersyndicale de General Electric et ses soutiens, réuni en un collectif: "Pour l'avenir industriel du Territoire", créé suite à la manifestation du 22 juin qui a rassemblé entre 5.000 et 8.000 personnes à Belfort.  Ils donnent rendez-vous à tout le monde à la Maison du peule, à quelques jours de la date butoir du processus de consultation du plan social qui menace les salariés de General Electric, le 21 octobre. L'entrée est gratuite.

Trois modules thématiques

Ces assises vont s'organiser en trois demi-journées de conférences et de tables rondes. Premier thème vendredi matin:  la transition énergétique dans un contexte de crise écologique. L'idée est de réfléchir sur les technologies à développer, mais aussi sur la place des turbines à gaz et à vapeur déjà fabriquées à Belfort. 

L'après-midi, il y a un deuxième module qui s'intitule: "Politique industrielle et réalité de la guerre économique". Pour le coordinateur de ces assises Alexis Sesmat:  "Il faut faire prendre conscience que nous sommes en guerre économique. Et qui dit guerre dit qu'il faut des armes, des armes qui seront ensuite confier aux politiques".  

La dernière demi-journée samedi matin sera un trait-d'union entre les deux autres.  Les atouts du Nord Franche-Comté seront mis en avant: 140 ans d'histoire depuis l'installation de la société alsacienne de construction mécanique en 1879 à Belfort. Les organisateurs disent que ce n'est pas de la nostalgie, mais une manière de faire un bilan pour avancer.

Jean-Luc Mélenchon, Arnaud Montebourg,...

Ces trois demi-journées de réflexion vont se clôturer avec une grande manifestation citoyenne en soutien aux salariés de General Electric samedi après-midi. Le rendez-vous est à 14h devant la Maison du peuple place de la Résistance à Belfort. 

Parmi les personnalités politiques annoncés, il y a le leader de la France Insoumise Jean-Luc Mélenchon. L'ancien ministre du Redressement productif et de l'Economie Arnaud Montebourg ne sera pas physiquement présent mais il enverra une vidéo. Plusieurs experts de l'industrie seront aussi présents comme Jean-Michel Quatrepoint, auteur du livre Alstom, scandale d'Etat (2015). 

Les commerçants solidaires

Les commerçants de Belfort sont aussi solidaires. "Des affiches ont été collés, des flyers distribués", indique Marie-Josée Fleury, présidente de association des commerçants, "Les Vitrines de Belfort". Alexis Sesmat, le coordinateur de ces assises sera aussi présent lors des défilés de modes organisés par les commerçants au salon du Livre de Belfort à l'Atria vendredi soir. Il fera un résumé de la première journée de conférences et de tables ronde et évoquera aussi l'action prévue samedi après-midi.

General Electric a annoncé en juin 2019 un vaste plan social: près de mille emplois sont supprimés en France dont 800 dans l'entité turbines à gaz de Belfort.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess

France Bleu