Économie – Social

Accord de l'Opep sur la production de pétrole : quelles conséquences sur les prix à la pompe ?

Par Raphaël Godet, France Bleu jeudi 29 septembre 2016 à 14:30

La production devrait baisser jusqu’à un niveau de 32,5 à 33 millions de barils par jour.
La production devrait baisser jusqu’à un niveau de 32,5 à 33 millions de barils par jour. © Maxppp - NICOLAS KOVARIK

Les membres de l’Organisation des pays exportateurs de pétrole (Opep) sont parvenus, ce mercredi soir à Alger, à un accord "historique" pour limiter leur production d'or noir. Pourtant, il n'est certain qu'il ait des conséquences pour les automobilistes.

A la longue, plus grand monde ne l'attendait, cet accord. Au terme d’une réunion de près de six heures, les pays membres de l'Opep* se sont pourtant bien entendus ce mercredi à Alger pour geler la production d'or noir.

Que prévoit l'accord ?

Les quatorze pays membres de l'Organisation des pays exportateurs de pétrole ont décidé de diminuer la production de près d’un million de barils par jour. En clair, ils vont ramener la production à un niveau de 32,5 à 33 millions de barils par jour, contre 33,47 en août dernier (chiffres de l’Agence internationale de l’Energie). Il s’agit de la plus grosse réduction de production depuis celle décidée après la chute des cours durant la crise de 2008. L'objectif est clair : faire remonter le prix du baril.

Les prix à la pompe vont-ils augmenter ?

La nouvelle a immédiatement fait grimper les cours du brut sur les marchés asiatique, new-yorkais et londonien. Pour autant, pas de quoi s'alarmer. Les spécialistes rappellent que les membres de l'Opep représentent moins de la moitié de la production mondiale de pétrole (40 % précisément). Impossible donc pour eux de "dicter la loi". Non seulement ils ont face à eux de solides concurrents (comme les Etats-Unis, le Canada et la Russie), mais en plus de nouveaux géants viennent contester leur leadership depuis le début des années 2000.

En clair, les prix à la pompe pourraient bien remonter dans les prochaines semaines de quelques centimes, prédisent certains spécialistes. Mais tout dépendra de la mise en œuvre concrète de l'accord. Les modalités seront discutées lors du prochain sommet de l’Opep qui se tiendra à Vienne le 30 novembre prochain.

* L'Opep réunit aujourd'hui quatorze pays membres : l'Algérie, l'Angola, l'Arabie saoudite, l'Équateur, le Gabon, l'Indonésie, l'Iran, l'Irak, le Koweït, la Libye, le Nigéria, le Qatar, les Émirats arabes unis et le Venezuela.

  - Aucun(e)

Partager sur :