Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'opération sauvetage des Fonderies du Poitou d'Ingrandes-sur-Vienne démarre

-
Par , France Bleu Poitou

Deux CSE avaient lieu ce mercredi 28 avril aux Fonderies du Poitou, Alu et Fonte. Les deux entreprises ont été placées en redressement judiciaires la semaine dernière par le tribunal de commerce de Paris. L'avenir des Fonderies se précise.

Les Fonderies du Poitou à Ingrandes-sur-Vienne
Les Fonderies du Poitou à Ingrandes-sur-Vienne © Radio France - Jules Brelaz

On en sait un peu plus sur l'avenir des Fonderies du Poitou à Ingrandes-sur-Vienne dans la Vienne. Ce mercredi 28 avril, deux comités sociaux et économiques (CSE) avaient lieu, un pour la Fonte et l'autre pour l'Alu. Les deux entreprises ont été placées en redressement judiciaire par le tribunal de commerce de Paris. L'occasion de prendre un premier contact avec les administrateurs qui vont gérer les dossier. L'opération sauvetage des Fonderies a officiellement commencé !

Six mois de sursis pour la Fonte

Les bonnes nouvelles viennent surtout de la Fonderie Fonte. Le tribunal de commerce a décidé de décaler la fermeture initialement prévue en juin prochain, finalement ce sera en octobre. L'entreprise a donc six mois pour trouver un repreneur. Quatre candidats se sont déjà manifestés. 

Une première rencontre va avoir lieu ce jeudi 29 avril avec l'un d'eux. Il s'agit de l'industriel Patrick Bellity. "On a plein de questions à lui poser. On aimerait connaitre son projet. Est-ce que, comme beaucoup, c'est pour avoir des aides publiques, des aides de Renault et derrière "je vais reprendre pour vous fermer" ou est-ce qu'il a vraiment un projet, d'abord et avant tout, social et économique viable ?", se demande Alain Delaveau, secrétaire du CSE des Fonderies du Poitou Fonte.

La Fonderie Fonte mise tout sur la diversification. Elle a commencé à produire des haltères pour la musculation mais aussi des pièces de voiries. 

Toujours pas de repreneur en vue pour l'Alu

Pour la Fonderie Alu, l'Etat s'est engagée à financer pendant 3 mois. Pour le moment il n'y a aucun repreneur à l'horizon. "Aujourd'hui on a l'impression qu'on perd du temps (...) nous ce qu'on espère c'est que après ces trois mois, si ce n'est pas terminé, Renault prenne le relais et qu'il y ait un financement d'aller au delà si besoin", explique Jean Philippe Juin, délégué syndical CGT de la Fonderie Alu.

Liberty a perdu la confiance de Renault, n'a plus la confiance de l'Etat et n'a plus la confiance des salariés

Le dernier propriétaire en date Liberty s'est positionnée pour un "plan de continuation" et aimerait garder l'entreprise. Mais les salariés ne veulent pas en entendre parler "Liberty a perdu la confiance de Renault, n'a plus la confiance de l'Etat et n'a plus la confiance des salariés", selon Jean Philippe Juin. On imagine difficilement un nouveau départ avec cet actionnaire. 

Choix de la station

À venir dansDanssecondess