Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'opposition au village des marques de Sorigny ne mobilise pas en Touraine

lundi 29 octobre 2018 à 15:37 Par François Desplans, France Bleu Touraine et France Bleu Poitou

Ils étaient à peine un peu plus d'une centaine. Cent-trente précisément à braver le froid ce lundi matin pour manifester à Tours contre le projet de village des marques. Loin, très loin de la grosse mobilisation rêvée par Sylvain Debeure, le représentant des commerçants en Touraine.

Associations de consommateurs et commerçants ensemble contre le projet de village des marques de Sorigny
Associations de consommateurs et commerçants ensemble contre le projet de village des marques de Sorigny © Radio France - François Desplans

Indre-et-Loire, France

C'est clairement une déception pour les opposants au projet de village des marques de Sorigny. Ils promettaient une grande manifestation à Tours, une mobilisation d'ampleur, histoire de montrer qu'élus, commerçants et consommateurs ne voulaient pas de ces 200 boutiques de grandes marques à prix cassés. Mais comme à Châtellerault début septembre, ils n'étaient qu'une petite centaine, 130 précisément à manifester ce lundi matin entre la place Jean-Jaurès et la Préfecture d'Indre-et-Loire. 

Sylvain Debeure, à l'initiative de cette manifestation en tant que président de la Fédération des Unions commerciales d'Indre-et-Loire regrette aussi qu'aucun député ni maire du département ne se soient déplacés. Seuls quelques adjoints et conseillers municipaux étaient bien présents. Comme le député de la Vienne, le Modem Nicolas Turquois.

Les élus de Tours Métropole se sont prononcés contre ce projet de village de marques. Quand on est contre, on est contre et il ne faut pas avoir peur de s'afficher dans la rue et de dire publiquement son opinion." Sylvain Debeure

Parmi les élus présents, citons quand même Didier Vallée adjoint à Chambray-les-Tours, Christophe Ahuir adjoint à Nazelles-Négron ou encore Cyrille Jeanneau conseiller municipal à St-Pierre-des-Corps.

C'est un manque de courage de nos grands élus. Ils sont prudents car ils ne savent pas vraiment comment ce projet de village des marques est ressenti dans la population et n'oublions que nous sommes à un an et demi des municipales." Christophe Ahuir

Dans le maigre cortège, la déception peut se lire sur certains visages. Les commerçants se demandent bien pourquoi leurs collègues ne les ont pas rejoints. 

Est-ce que les commerçants ont déjà baissé les bras ? Ce serait vraiment dommage. Ce projet va nous faire énormément de mal. A Ste-Maure-de-Touraine, on a déjà souffert après l'ouverture de Ma petite Madelaine à Chambray. Alors vous imaginez ce grand village de marques à un quart d'heure de chez nous..." Florence, commerçante depuis 22 ans à Ste-Maure-de-Touraine

A l'issue de la manifestation, une délégation a été reçue et écoutée pendant une heure par la Préfète d'Indre-et-Loire. La balle est désormais dans le camp de la CNAC. La commission nationale d'aménagement commercial doit trancher après la mi-novembre. Soit elle donne son feu vert, soit elle retoque le projet comme l'avait fait cet été la commission départementale.