Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

"L'ouverture des commerces le dimanche est un effet d'annonce", dit le président des Vitrines d'Abbeville

-
Par , France Bleu Picardie

Le président des commerçants abbevillois Thomas Delcuze explique que "les fériés ou dimanches, hors décembre, ne sont pas propices au commerce". Alors que la préfecture de la Somme autorise l'ouverture des boutiques les dimanches de juin, peu de commerces abbevillois risquent donc d'ouvrir.

Dans le centre d'Abbeville, seules quelques boutiques étaient ouvertes ce lundi de Pentecôte.
Dans le centre d'Abbeville, seules quelques boutiques étaient ouvertes ce lundi de Pentecôte. © Radio France - Marcellin Robine

Un centre-ville bien calme à Abbeville ce Lundi de Pentecôte ! Si quelques terrasses accueillaient des clients, la grande majorité des commerces sont restés fermés. "Quelques enseignes et indépendants avaient ouvert, explique le président de l'association de commerçants Vitrines d'Abbeville, Thomas Delcuze, invité de France Bleu Picardie ce mardi 25 mai. Mais c'est d'abord dû à la météo, pas du tout clémente et favorable aux commerces. Et puis les commerçants savent que les jours fériés et les dimanches, hors dimanches de décembre, ne sont pas du tout propices au commerce : quand un centre-ville est ouvert avec seulement quelques commerces, ça ne peut pas fonctionner, cela n'attire pas", détaille-t-il. Autre raison : ouvrir sur des journées fériées n'est pas toujours "économiquement rentable", car la fréquentation n'est pas suffisante. 

Le président des commerçants abbevillois dresse par ailleurs le bilan après une semaine de réouverture des commerces dits non essentiels : "Il y a eu une fréquentation assez impressionnante depuis la réouverture mercredi 19 mai, tous commerces confondus, y compris dans les bars, terrasses qui ont pu rouvrir, indique Thomas Delcluze. Nous avons un centre-ville animé : je suis descendu en centre-ville mercredi dernier, il y avait la queue devant certaines boutiques dès 8h30 : pour changer des chaussures trop petites, la réparation de bijouterie... les gens étaient impatients de retrouver leurs commerces".

Les jours fériés et les dimanches, hors dimanches de décembre, ne sont pas du tout propices au commerce

Alors que certains consommateurs ont fait évoluer leurs habitudes pendant ces périodes de confinement, avec notamment des achats plus fréquents sur internet, le président des Vitrines d'Abbeville explique que les commerçants ont "réussi par le contact direct avec les clients, avec les réseaux sociaux à maintenir le contact avec les clients", évoquant par ailleurs la présence de 330 enseignes indépendantes et chaînes confondues et le stationnement facilité et gratuit.

L'ouverture des commerces les dimanches de juin "ne sera pas suivie" à Abbeville

Alors que la préfecture de la Somme, tout comme celle de l'Oise, autorise l'ouverture des commerces tous les dimanches jusqu'à fin juin, Thomas Delcuze juge que c'est "un effet d'annonce, on décomplexe le commerce, on déplafonne des ouvertures : à Abbeville, je ne pense pas que ce soit suivi. Les consommateurs eux mêmes en juin ont autre chose à faire : les repas de familles, on est près de la côte. Les courses n'ont jamais fait partie du planning des consommateurs le dimanche", estime le président des Vitrines d'Abbeville. 

Le président des commerçants abbevillois ajoute par ailleurs que "la situation sanitaire est encore assez fragile : il ne faut pas aller trop vite dans la fréquentation du cente-ville, les commerçants ne veulent pas de refermeture, il n'y aura pas d'animation à outrance". Thomas Delcuze indique qu'en plus des soldes le 23 juin, il y aura "des journées particulières fin juillet et fin août" chez les commerçants abbevillois.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess