Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

Neufchâtel-en-Bray : l'UDAF 76 dans le rôle de conseillère pour aider les foyers en difficulté financière

Pour aider les familles à mieux gérer leur budget, à l'équilibrer surtout après la perte d'un emploi par exemple, l'UDAF de Seine-Maritime tient des permanences un peu partout dans le département.

Jean-Philippe Vieuxbled Quesse est intervenant social à l'UDAF 76. Un des dispositifs pour aider les jeunes est le dispositif Tope là !
Jean-Philippe Vieuxbled Quesse est intervenant social à l'UDAF 76. Un des dispositifs pour aider les jeunes est le dispositif Tope là ! © Radio France - Bradley de Souza

Comment gérer son budget si on a perdu son travail ? A quelles aides peut-on prétendre lorsque l'on loue un logement ? Afin de répondre à ces questions et à d'autres, l'UDAF 76 tient des permanences un peu partout dans le département comme à Neufchâtel-en-Bray.

Conseils et prévention même en zone rurale

Depuis que Lorina a perdu son emploi il y a plus d'un an à cause du covid, la jeune femme de 24 ans n'a plus aucune source de revenu. "Lorsque je travaillais le mois complet avec les jours fériés, je touchais 2.000 euros à peu près mais depuis j'ai tout perdu, j'ai du revendre une voiture neuve que j'avais achetée, j'ai dû quitter mon logement", raconte-t-elle à Jean-Philippe Vieuxbled Quesse, intervenant social à l'UDAF.

Ses factures n'ont pas disparu, son forfait téléphonique, l'assurance pour sa voiture. "En tout je leur dois déjà 600 euros", poursuit-elle. "A long terme vous souhaitez l'autonomie mais à court terme, comment je peux vous aider", lui demande Jean-Philippe Vieuxbled Quesse. L'intervenant social lui propose un dispositif mis en place par le département de la Seine-Maritime, le dispositif Tope-là !

Claudine est venue se renseigner

"Si vous effectuez 40 heures de bénévolat auprès d'une association, loi de 1901, vous pouvez avoir en contrepartie 400 euros qui seraient versés sur votre compte. Mais ça doit être en lien avec un projet, il faut argumenter le projet, c'est, 'qu'est ce que vous feriez avec ces 400 euros, par exemple, rembourser une partie de votre assurance voiture', mais c'est à vous de définir votre projet", explique Jean-Philippe Vieuxbled Quesse avant de lui préciser qu'avec la crise sanitaire il serait peut-être un peu plus difficile de trouver une association qui accepte de la prendre.

Aider les familles, les personnes seules à sortir du rouge, l'UDAF est présente dans les villes comme en zone rurale. "Ce qui est sûr c'est qu'en zone rurale, c'est que la précarité numérique peut être une problématique tout comme les difficultés de mobilité, c'est vrai que si l'on peut intervenir au plus près, c'est là où on rend plus facilement le service et comme on est sur du préventif, du conseil, plus au prend la problématique en amont, tout au début, moins ça part sur des situations qui sont plus complexes", conclut Jean-Philippe Vieuxbled Quesse.

L'UDAF tient ses permanences à Rouen, Yvetot, Gournay-en-Bray, Yvetot et Dieppe également.

Le reportage France Bleu Normandie

Choix de la station

À venir dansDanssecondess