Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour

L'UFC-Que Choisir accuse Vinted de "pratique commerciale trompeuse" et saisit la justice

-
Par , France Bleu
France

L'association de consommateurs a lancé une action en justice contre la plateforme de fripe pour réclamer le remboursement aux acheteurs d'une "commission illégale" saisie à chaque achat. Une protection des acheteurs présentée comme optionnelle, mais qui, dans les faits, ne l'est pas.

(Photo d'illustration) La plateforme Vinted est épinglée par l'association de consommateurs l'UFC-Que Choisir pour pratiques commerciales trompeuses.
(Photo d'illustration) La plateforme Vinted est épinglée par l'association de consommateurs l'UFC-Que Choisir pour pratiques commerciales trompeuses. © Maxppp - Lionel Le Saux

L'UFC-Que Choisir épingle Vinted, plateforme où l'on peut vendre et acheter des vêtements de seconde main. L'association de consommateurs a saisi la justice il y a quatre mois contre le site qui a déjà reçu sa mise en demeure pour "pratique commerciale trompeuse". "On lance une action de groupe pour que l'ensemble des acheteurs obtiennent le remboursement" d'une commission "illégale", a expliqué ce mardi sur franceinfo Raphaël Bartolomé, responsable juridique de l’UFC-Que Choisir.  

Une commission optionnelle qui, dans les faits, ne l'est pas

Dans le viseur de l'association, une commission automatique au moment de l'achat, présentée comme optionnelle et protégeant les acheteurs. "Nous considérant que c'est illégal. D'abord, une commission qui est optionnelle, on la choisit. On clique sur une case, on va cocher quelque chose ou décocher à la limite quelque chose. Ensuite, ce qui est illégal, c'est de ne pas savoir qu'elle existe et de ne pas savoir comment elle est calculée", continue Raphaël Bartolomé. Il est pourtant impossible de ne pas la payer, d'après l'UFC-Que Choisir.

Son montant n'apparaît qu'au moment de payer et disparaît dans le récapitulatif de la facture. De plus, la protection acheteur ne serait pas respectée : Vinted ne promet qu'un simple paiement sécurisé et le remboursement des articles non livrés ou en mauvais état. "Lorsque vous achetez concrètement un produit à 5 euros, cette commission représente 95 centimes. Pourquoi est-ce qu’on ne le vous dit pas dès le départ ? Le produit ne vous coûtera pas 5 euros, mais il vous coûtera quasiment 6 euros", indique le responsable juridique. 

Les gains collectés par la plateforme pourrait atteindre plusieurs dizaines de millions d'euros, la commission s'élevant à 5% du prix de chaque vente. Vous l'avez déjà payée ? "Notre action va concerner l'ensemble des utilisateurs de l'application depuis 2016", promet Raphaël Bartolomé qui réclame le remboursement de tous les acheteurs de produits entre 2016 et 2021.

Choix de la station

À venir dansDanssecondess