Retour
Provence-Alpes-Côte d'Azur Corse Auvergne-Rhône-Alpes Grand Est Bourgogne-Franche-Comté Occitanie Nouvelle-Aquitaine Centre-Val de Loire Île-de-France Hauts-de-France Normandie Pays de la Loire Bretagne
  • Toute la France
  • Auvergne-Rhône-Alpes
  • Bourgogne Franche-Comté
  • Bretagne
  • Centre-Val de Loire
  • Corse
  • Grand Est
  • Hauts-de-France
  • Île-de-France
  • Normandie
  • Nouvelle-Aquitaine
  • Occitanie
  • Pays de la Loire
  • Provence-Alpes-Côte d'Azur
Changer de région
Centre-Val de Loire
Changer de région
Corse
Changer de région
Hauts-de-France
Changer de région
Normandie
Retour
Économie – Social

L'Union européenne inflige à Google une amende record de 4,34 milliards d'euros

mercredi 18 juillet 2018 à 15:23 Par Géraldine Houdayer, France Bleu

L'union européenne a infligé, ce mercredi, une amende record de 4,34 milliards d'euros au géant américain Google, pour abus de sa position dominante concernant le système d'exploitation pour smartphone Android. Le gouvernement français salue une "excellente décision". Google va faire appel.

Google est condamné pour abus de position dominante concernant son système d'exploitation pour smartphones.
Google est condamné pour abus de position dominante concernant son système d'exploitation pour smartphones. © AFP - ALAIN JOCARD

L'Union européenne a infligé mercredi à Google une amende record de 4,34 milliards d'euros, cette fois dans le dossier antitrust Android, une décision contre laquelle la firme va faire appel. Google est condamné pour avoir abusé de la position dominante de son système d'exploitation pour smartphone, Android, afin d'asseoir la suprématie de son moteur de recherche en ligne. 

Une amende qui pulvérise le précédent record, déjà détenu par Google 

Le montant de l'amende pulvérise le précédent record, déjà détenu par Google. "Google a utilisé des pratiques illégales pour cimenter sa position dominante dans la recherche sur internet", a accusé la Commissaire européenne à la Concurrence, Margrethe Vestager, lors d'une conférence de presse à Bruxelles. "Le moteur de recherche de Google est son produit phare. Chaque année, Google génère plus de 95 milliards de dollars de revenus grâce aux publicités montrés et cliqués par les utilisateurs de Google Search et une grande partie de ses revenus sont dus à la montée en puissance des appareils mobiles comme les smartphones et les tablettes", a ajouté la commissaire danoise. 

L'entreprise avait déjà été condamnée par la Commission européenne, le 27 juin 2017, à payer une amende record de 2,42 milliards d'euros pour avoir abusé de sa position dominante dans la recherche en ligne en favorisant son comparateur de prix Google Shopping, au détriment de services concurrents. 

Google a 90 jours pour mettre fin à ses pratiques illégales

La Commission européenne a également sommé l'entreprise américaine "de mettre fin à ses pratiques illégales dans les 90 jours, sous peine de se voir infliger des astreintes allant jusqu'à 5% du chiffre d'affaires journalier moyen mondial d'Alphabet", la société mère de Google. 

"Google va faire appel de la décision de l'exécutif européen", a aussitôt annoncé un porte-parole de Google, Al Verney, dans un communiqué. 

Une "excellente décision" pour le gouvernement français 

Le porte-parole du gouvernement français, Benjamin Griveaux, a salué "une   excellente décision" de la Commission européenne. "Personne n’est au-dessus des règles qui ont été établies en commun, ni Google, ni personne", a dit Benjamin Griveaux lors du  compte rendu du conseil des ministres.